2009, ANNEE DE LA PAIX ?


Généralement les Retrospectives de fin d'année, c'est plutôt gonflant mais je cède quand même à la coutume pour finir l'année sur une note artistique et pour oublier un instant une réalité bien violente, voici le classement des meilleures photos de l'année 2008 par le site Boston. Bien évidemment, le héros photogénique de l'année se nomme Barack Obama. Des photos assez incroyables et notamment celle-ci, quasiment insupportable, où l'on découvre le sort réservé par l'aviation de Tsahal aux terroristes palestiniens qui tirent des roquettes et se font surprendre...attention aux âmes sensibles.

J'ai choisi d'illustrer ce poste par cette bibliothèque virtuelle projetée sur les murs de la tour de David à Jérusalem dans le cadre d'un spectacle donné en Octobre: "Or Shalem, Jerusalem Lights the Night".

Puisse vraiment Jérusalem nous éclairer durant cette nouvelle année; nous mais aussi nos voisins, quels qu'ils soient. Puisse 2009 nous/vous apporter enfin la Paix.

(Via Presse-citron)

REMEMBERING, AVISHAI COHEN

Une pause musicale entre deux roquettes. Avishai est une légende du Jazz israelien, un Bassiste (et chanteur) surdoué qui a commencé sa carrière à New-York. Les mots son inutiles. Découvrez son site avec ce nouvel album, Gently Disturbed et la vidéo de Remembering, titre lui plus ancien:

CULTURE DE LA SOUFFRANCE ET CULTE DU MARTYR

Ce matin en traçant ma route vers mon gagne-pain quotidien; je pris le temps d’écouter le talk-show matinal politique. Plutôt que de la musique, c’est rare.

Mais en ces temps de guerre, l’actualité est bruyante, et le spectacle réalité est a son apogée. En Israël on aime les reality-show. A la folie, à la maladie presque, j’ai envie de dire. Quatre Prime-time par semaine sur la grande chaîne commerciale sont consacrés à ces programmes débiles et débilisants. BigBrother, Survivors, etc…

Un phénomène incroyable, le israéliens sont accrocs à ces shows, les regardent par milliers et continuent d’en parler dans la journée, au boulot ou dans l’autobus. La guerre fait aussi partie de ce spectacle dont raffole le peuple. Et les médias le savent. En quelques minutes, des les premières attaques sur Gaza , toutes les chaînes de télé et radio furent en place pour assurer une couverture non stop des événements, là ou il faut et avec des correspondants dans les endroits les plus chauds prêts à diffuser sous les roquettes du Hamas. Filmer et saisir l'horreur au plus près, à Gaza ou Sderot C’est bon la guerre en direct.

Mais je m'éparpille...donc comme je le précisais précédemment, la radio est aussi omni-présente sur ce conflit. Ce matin, l’animateur s’entretenait en direct avec le mari ce cette pauvre femme tuée par un missile « grad » du Hamas tombé en pleine rue à Ashdod.

Imaginez vous un instant, cet homme qui a perdu son être cher, quelques heures auparavant, témoigner à la radio a 7h 30 du matin en direct. Et le journaliste qui lui demande comment il se sent…Silences dramatiques, gorge étouffée par des larmes de toute une nuit, l’homme n’a pas encore pu raconter à ses quatre enfants qui ont compris mais refusent de sortir de la chambre. 5 minutes d’un entretien poignant qui tire des larmes aux plus froids d’entre nous. Entre mélodrame et voyeurisme. Du reality-show à peine mis en scène. Une culture de la souffrance si propre à la société israélienne et que l'on retrouve aussi dans toutes les formes d'art; souffrir éternellement en tant que peuple, individu et créateur. 5000 ans de persécution ça marque.

Mais c’est aussi ce qui nous différencie du peuple Palestinien; ici en Israël, la moindre victime est portée par toute une ville est pleurée par tout un pays; on écoute ses proches, visite sa maison et on découvre son passé.

La différence est flagrante avec les peuples arabes de la région et plus particulièrement chez nos voisins palestiniens où, si l’on pleure aussi la perte des victimes, on n’hésite pas à considérer la mort comme un honneur; on le connaît ce culte du martyr. Le Hamas n’annonçait-il pas hier que si Tsahal rentre à Gaza ; les hommes; femmes et enfants offriront leur corps pour sauver la Palestine. Le prix de la vie n’est semble-t-il pas le même des deux cotes de la frontière.

C’est un choc de mentalités et de civilisations qu’il faudra un jour assimiler. En attendant le sang continue de couler ici et là-bas.

GAZA-ISRAEL, LE HAMAS A L'AGONIE

Un petit point ce matin....Alors que les gouvernement et la presse française se précipitent pour condamner Israël et qualifier de cruelle et disproportionnée la riposte de l'état hébreu; le monde arabe est lui indécis. On le sait bien, les européens ont la condamnation facile, dès qu'Israël se défend; comme les russes ou les chinois.

Les pays arabes se montrent pour une fois plus prudents; à commencer par Abu Mazen, le président de l'autorité palestinienne qui rejette la responsabilité de cette guerre sur le Hamas. Il en va de même pour l'Égypte qui affirme haut et fort qu'elle avait prévenu depuis longtemps ce même Hamas. Ces opinions ont le mérite d'être franches et originales, il faut le reconnaître; on a pas l'habitude d'un tel franc-parler de la part des dirigeants arabes. Même Kadhafi avouait hier ouvertement la division des nations arabes face au comportement irresponsable du Hamas.

Car il faut le dire, celui-ci a commis de graves erreurs. Enfermé dans son arrogance toute "nasrallienne" et ses menaces de Djihad et de mort, le Hamas a refusé de poursuivre la trêve et a continué de titiller Israël. Il a joué avec la vie et le sort du peuple palestinien.

Le Hamas ne s'attendait pas non plus à de telles représailles. La force des bombardements a été colossale et a surpris le mouvement terroriste. Il faut aussi signaler que Tsahal fait un travail impressionnant de puissance et de précision, détruisant toutes les institutions et biens du Hamas minutieusement. Il faut certes déplorer de nombreuses victimes civiles mais la majorité des morts sont des soldats du Hamas. (Ne vous fiez pas aux images du JT). Israël a décidé de porter un coup mortel; et le peuple israélien soutient unanimement son gouvernement et son armée.

Le Hamas, excusez l'expression, s'en prend plein la gueule. Sa capacité à tirer des roquettes est-elle atteinte? pas encore sur (une victime ce matin à Ashkelon). Ce qui est certain, c'est qu'une vraie chape de plomb est vraiment en train de couler sur sa tête.

Alors il reste les paroles, les insultes et les menaces. Menace de mort sur Barak et Livni, rumeur sur Guilad Shalit soit-disant touché par les bombardements; la panique, quoi.

Peut-être le mouvement extrémiste comprendra t-il que le temps est venu de reconnaître, parler et négocier avec Israël . Quoiqu'il en soit cette campagne militaire doit prendre fin au plus vite. Assez de sang a déjà été versé. Le temps du dialogue se rapprocherait-il plus tôt que prévu?

(credit photo: Haaretz)

BASHIR EN ROUTE VERS LES OSCARS

Une petite pause dans ce monde de brutes....en fait pas vraiment. "Waltz with Bashir" ce fantastique film d'animation israelien qui relate les tourments d'un vétéran de la guerre du Liban, continue sa marche vers la gloire.

Après avoir fait énormément de bruit à Cannes puis après avoir remporté 7 "oscars israéliens" Le film est nommé pour les GoldenGlobes et le sera aussi pour les oscars.
Pour ceux qui n'ont pas encore vu ce film unique : précipitez vous! Voici un extrait:

Scène insolite ce matin au Troquet-Falafel du coin. Une femme russe, la cinquantaine qui converse avec son voisin, un arabe israelien. "Il était temps" dit -elle ; se débarrasser du Hamas, les gens du sud ont trop souffert , sof-sof...."(enfin). L'homme est évidement plus perplexe." oui mais ça fait beaucoup de victimes et c'est pas fini" dit-il.

Ce bref extrait d'une conversation "populaire"prise sur le vif résume bien l'ambiance ce matin en Israël. Une forme de satisfaction de voir le Hamas enfin puni pour ses actes terroristes qui durent depuis plus de 10 ans et la peur que ce conflit ne s'enlise et surtout n'aboutisse à rien. Car oui c'est la question, à quoi servira cette guerre?

Voici en tout cas quelques réflexions comme ça en vrac comme autant de vérités.

  • Le Hamas est un mouvement terroriste qui n'a comme seul objectif la destruction d'Israël; Avant 2004, le Hamas faisait sauter des autobus à Tel-Aviv; depuis 2004, Israël est sorti intégralement de la bande de Gaza et le Hamas ne cesse de bombarder le sud au lieu de se consacrer à aider à la population qu'il contrôle et à entamer des négociations avec Israël. Le Hamas refuse tout dialogue et tout reconnaissance d' Israël.
  • Les palestiniens civils de Gaza sont des victimes mais ils ont aussi responsables d'avoir porté le Hamas au Pouvoir et de ne jamais s'opposer aux tirs de roquettes depuis des zones habitées.
  • Les civils de Sderot, Ashkelon et de tous les alentours vivent dans la peur depuis des années; nous sommes tous avec eux; encore plus en ce moment.
  • N'importe quel pays civilisé n'aurait pas toléré une seul roquette tirée sur son peuple; difficile dans ce contexte d'entendre les condamnations européennes. On aimerait voir la réaction de Sarkozy si les Basques espagnols lançaient des missiles sur Perpignan. Quant à la notion de"usage de force disproportionnée", Israël possède une force de frappe extrêmement puissante, c'est une réalité; quand on connaît cette réalité on ne prend pas de risque avec...
  • Leila Chaid a passé ses 30 dernières années sur les plateaux de télévision française à critiquer Israël. Jamais un mot contre les attentats martyrs, contre les dictatures terroristes corrompues qui font office de gouvernement dans les territoires, contre le Hamas ou contre les kassams tirés au quotidien. Je propose une extradition depuis France 2 vers Gaza.
  • Ne soyons pas naïfs, cette opération est aussi un sacré coup politique pour Ehud barak, qui redore son blason de leader fort et protecteur, largement entaché depuis pas mal de temps
  • Le seul à être capable d'arrêter les roquettes ...c'est le Hamas lui-même, tous les missiles de Tsahal n'y feront rien. Comme au Liban il y a deux ans , les chances que cette offensive fasse taire les lancers de kassams sont minimes. Si le Hamas ne supplie pas un arrêt des hostilités cela continuera. Cette guerre ne permettra pas aux habitants du sud de retrouver une vie normale. Même si le Hamas concède dans les jours qui viennent une trêve, ce n'est que reculer pour mieux sauter.
  • Le président palestinien Abou Mazen a beau crier au massacre, il est en fait bien content et ne rêve que d'une chose : la chute du Hamas. Sinon il perdra son poste très bientôt.
  • Les Ministres des pays arabes ont beau se réunir en urgence, ils n'en n'ont strictement rien à faire et mieux encore il ne feront rien; si le sort des palestiniens les intéressait vraiment, on le saurait depuis longtemps. Il vaut mieux qu'ils continuer à gérer leur fortune; manger des baklawas et boire du thé à la menthe.
  • Une campagne aérienne ne servira malheureusement pas à grand chose si ce n'est tuer plus de civils. Gaza est l'un des endroits les plus peuplés au monde. Seule une invasion terrestre et une lutte "au couteau" contre les forces du Hamas pourrait renverser le mouvement terroriste. Mais cela signifie aussi la perte probable de nombreux soldats israéliens
  • Quoi qu'il advienne ce nouveau conflit ne résoudra rien du tout. Même illusion qu'en 2006 quand on croyait éliminer le Hezbollah et créer une nouvelle réalité. La force ne réglera rien, seul le dialogue mènera à la paix . Ça un jour, il faudra le comprendre.
En ce dernier jour de Hanoukka, une pensée également pour Guilad Shalit et sa famille pour qui cette guerre n'est vraiment pas une bonne nouvelle...

LE HAMAS GACHE LA FETE

Le Hamas cherche les embrouilles et le Hamas va finir par les trouver. En cette semaine de Hanouka et en ce jour de Noël, Tsahal est tout prés d'entamer de sérieuses représailles envers le mouvement terroriste . Va-t-on vers une re-invasion de Gaza?

Pour rappel à tous ceux qui ne comprennent pas ou font semblant de ne pas comprendre: Oui la bande de Gaz est à l'agonie, oui la misère règne avec plus de 50% de chômage, et que fait le Hamas? il envoie des roquettes sur les localités israéliennes autour de la bande de Gaza. Que cherche-t-il donc?; Qu'Israël s'enlise dans la boue de Gaza via un conflit armé? cela finira par arriver mais le Hamas paiera le pris fort et peut-être même risque d'y perdre le pouvoir.

Car le Hamas est bien celui qui refuse de reconnaître Israël depuis le début. Que fait -il pour venir en aide à un peuple qui dépérit? cherche -t-il à négocier avec Israël afin d'arriver à un accord pour re-ouvrir les portes de la bande de Gaza? Non le Hamas a choisi de ne pas renouveler la trêve qui était en place depuis quelques mois. Il préfère lancer des roquettes sur Sderot ou sur Ashkelon.

Même Meretz, le parti de gauche pacifiste israelien prône une intervention armée pour se débarrasser de ce mouvement extrémiste. Il semble qu'il n'y a pas de choix. Une bonne claque aux mauvaise odeurs! Pour restaurer le calme, rendre aux palestiniens un pouvoir digne de ce nom et entamer des discussions. C'est vrai cela semble une évidence, ne serait-ce aussi et surtout que pour protéger les populations de Sderot, Ashkelon ou des kibboutz voisins.

Mais on le sait bien aussi, quand on commence à bombarder et à entrer avec les chars on ne sait pas comment ça finit. Les premières victimes civiles, les soldats qui tombent, les images d'enfants qui souffrent: Bref; belote et rebelote, la guerre, la vraie.
Attendez vous, en tout cas, à suivre les journaux télévisés dans les jours à venir.

Joyeux Noël.

(photo AP)

BIBI NETANYAHU SE PREND POUR OBAMA

On a pas finit de rigoler...Bibi Netanyahu, qui serait prêt à tout pour retrouver le pouvoir, vient de re-looker son site web en s'inspirant largement de celui de Barak Obama. "Inspiré" est un mot faible; on peut librement parler de clone:


Le site web de Barack Obama ainsi que la campagne qu'il a mené sur Internet ont été des éléments déterminants de son succès; jamais un candidat à une élection présidentielle n'avait auparavant si efficacement utilisé le web. Bibi semble apprendre vite ou du moins ses conseillers.

Le Obama israélien n'est pas encore arrivé(né) ; en tout cas ce n'est certainement pas Bibi Netanyahu (Ni Barack). Bibi ce n'est pas vraiment "Change" ni "Yes We Can" . Le Pays n'a certainement pas besoin d'un prestidigitateur démago pareil.

Le pays a besoin d'un nouveau sang à la...Obama. On ne l'a pas encore trouvé mais on ne perd pas espoir.

(via the Patriot)

OLMERT VOIT CLAIR ...MAIS TROP TARD

Courage ou lâcheté? Durant la cérémonie du souvenir pour Ytzhak Rabin et a quelques semaines de son départ du pouvoir, Olmert lâche une bombe: il faut rendre tous les territoires, revenir aux frontières de 67 et partager Jérusalem.

Et c'est ce qu'aurait fait Rabin ajouta-t-il. Bravo, il était temps de voir la lumière mais pourquoi ne l'a-t-il pas fait fait plus tôt? pourquoi a t-il engagé le pays en guerre en 20o6? pourquoi a-t-il il intégré Lieberman, le facho dans son gouvernement? pourquoi a-t-il si mal géré la situation et son gouvernement au point que nous nous trouvons aujourd'hui tout proches d'élections et d'un gouvernement Netanyahou qui nous ramènera au moyen-age?

Lancer un speech est certes plus facile que de faire passer un tel accord et le faire adopter par le parlement. Il faut du courage politique. Ehud Olmert en a manqué. Mais que l'on soit d'accord ou non, à droite comme a gauche, tout le monde le sait pertinemment, Israel reviendra aux frontières de 67, c'est une évidence. C'est juste une question de temps. Mieux encore, même Netanyahou le sait....

Image credit: Cox and Forkum

YTZHAK...13 ANS APRES, C'EST TOUJOURS ECRIT SUR LE MUR

Encore une soirée du souvenir sur la Place Rabin; hier soir se sont succédés sur scène les discours pour continuer d'espérer et les chansons pour ne pas oublier de pleurer. Peres, Barack, Livni et bien d'autres ont tenté de redonner l'espoir au bon peuple. Oui, le flambeau d'Ytzhak sera repris, oui la paix viendra.

Les années ont passé. 13 eme anniversaire de l'assassinat d'Ytzhak Rabin. Les années passent et pourtant rien ne bouge. L'immonde assassin, le salopard a réussi son coup. 14 hivers après l'euphorie des années Rabin, 13 ans après ce soir lyrique où une foule à l'unisson marchait vers la paix. 13 ans après la "Shir Hashalom" en duo avec Shimon Peres, le pays est au point mort et avec lui le sort du conflit Israelo-palestinien.

Et c'est cela qui fait mal plus encore que la perte de cet homme de Légende. Pas le moindre progrès; 8 années Bush sont aussi passées par la sans l'ombre d'une initiative efficace et inspirée. Et 13 années de dirigeants israéliens impotents. Ni Barack, Netanyahou ou Olmert n'ont su reprendre le Flambeau. Ariel Sharon avait lui aussi compris, mais la maladie l'a emporté.

Rabin était un faucon reconverti, un général qui à l'aube de ses 70 ans avait compris qu'Israël était dans une impasse, qu'Israël ne pouvait pas continuer d'être responsable du sort de 4 millions de Palestiniens. Pour le bien de ces derniers et pour celui de l'état juif il fallait franchir le pas, tendre la main du plus fort et faire la paix des braves, quelque soit l'interlocuteur en face.

La vision de Rabin s'est éteinte ce 4 novembre au soir.

Les années ont passé et le pire est encore là; des Ygal Amir il y en des dizaines maintenant, voir des centaines, colons fanatiques qui occupent les collines de Judée, défient l'autorité de l'état, affrontent l'armée et la police et nous crachent à la face. Et personne ne bouge, par peur d'affrontements, peu d'une guerre civile, par peur de l'opinion et puis aussi parce que ceux sont nos frères, entend on. Pas les miens en tout cas.

A Hébron et dans ses environs on ne sait pas d'où peut venir le danger, des terroristes palestiniens ou des extrémistes juifs prêt à tout pour s'agripper à quelques bouts de terre, prétendent parler et tuer s'il le faut au nom de la Torah.

L'état attend qu'un autre meurtre soit commis. Le premier qui engagera un nouveau processus de paix sera assassiné. C'est leur promesse. Gare à toi Tsipi si tu es élue.

Le meurtre de Rabin n'a pas suffit à réveiller les consciences qui se sont rendormies quelques mois après ce triste soir de novembre. Le sang devra couler encore pour que l'on agisse. Pas besoin d'être de gauche, suffit d'être un peu équilibré pour saisir l'ampleur du danger: C'est écrit sur le mur ...en si gros.

La disparation d'Ytzhak Rabin nous a fait tant de mal. Et c'est toujours Aviv Geffen qui exprime le mieux notre tristesse:
Crying for you

Livkot Lecha - Aviv Geffen

YES WEEK-END


Yes We Can, sorry... Yes Week-End (merci Valérie); Yes-Oui-Ken aussi...une belle semaine s'achève. Une entrée de Shabbat en dans la joie..Un parfum de Tishbi merlot pour corser le tout et on mélange les genres.

Pour clore le chapitre "President Obama", un très beau site de la photographe Callie Shell. De l'art Photo durant la campagne.

Et pour bien finir en en dansant, un Boeuf d'enfer. Mosh Ben-Hari, Shotei Hanevua (avec Mooki au rap) en impro sur scène, il y a deux ans, Jah is One. C'est bon. Avraham Tal dont je vous ai parlé cette semaine au centre en rouge.

Bon Week -end. Shabbat Shalom

GAZA- SDEROT, LA VIE MALGRÉ TOUT

Cela fait quelques jours que je souhaitais en parler mais l'élection de Barack Obama (Yes we can ) nous a beaucoup occupé....
Gaza-Sderot est projet produit par Arte pour le web qui nous présente une série de documentaires sur le quotidien infernal des habitants de Gaza et de Sderot. Des courts métrages nouveaux chaque jour pour suivre le destin de gens ordinaires victimes d'un conflit qui n'en finit pas.


Comme nous le précise TechCrunch: "Le site est disponible en 5 langues dont le français, l’arabe, l’hébreu, l’anglais et l’allemand. Le site fait un usage élégant des différentes technologies qu’offre le web: il est possible de déposer des commentaires, d’exporter la vidéo, de naviguer en mode parallèle sur Google maps". Gaza/Sderot vient de remporter le prix Europa du meilleur documentaire dans la catégorie nouveau média.

La réalisation du projet est somptueuse. A découvrir d'urgence.

5H00 DU MAT...PRESIDENT OBAMA



5h00 du mat..j'ai des frissons.. .Ils l'ont fait..les américains ont élu Barack Obama, nouveau président des Etats-unis d'Amérique !L'histoire est en route et les années Obama commencent. Quelques instants plus tard Président Obama apparaît pour un discours exceptionnel et source d'inspiration(ci-dessous). Le rêve américain renait.

On pourrait discuter des heures sur les conséquences de cette révolution et le symbole que cela représente. Mais des milliers d'autres médias sur le web ou ailleurs le feront mieux que moi. je souhaitais simplement partager ce moment si particulier ce matin. Il est 7 heures du matin , une belle journée commence.Je suis fier d'être un noir américain ce matin...

Apres Shotei Hanevua, Avraham Tal entame une carrière solo

Je vous en avais parlé il y a presque deux ans; Shotei Hanevua fut sans doute ( à mon goût du moins) le meilleur groupe israélien de ces 10 dernières années. Je dis « fut » car le groupe s'est séparé il y a quelques mois pour des raisons inconnues. (incompatibilités artistiques, argent…on ne sait pas vraiment). Toujours est il que cette décision fut un vrai crève-cœur pour les nombreux fans que nous sommes.

Mais l'aventure continue autrement, Avraham Tal, le leader chanteur du groupe à la voix d'ange, a entamé une carrière solo. L'album a été lancé il y a peu et connaît déjà un vrai succès. On y retrouve le son et l'inspiration de Shotei Hanevua ; du reggae, du funk, de la world music, un melange musical subtil et toujours ces paroles et ce message de paix et de tolérance. Emballant. Avraham a une âme à part et une voix venue de quelque part tout là haut là haut...

Je vous invite à acheter le disque, visiter sa page MySpace et peut être même le voir en concert si vous êtes en Israël.

הזמן עושה את שלו (le temps fait son travail)



Et un petit bonus: Kol Galgal, dans l'une des dernières apparitions Live de Shotei Hanevua; c'était il y a un an au cours d'une cérémonie à Jérusalem. Plus qu'un bonus cette chanson est un cadeau. Un morceau à part dont le texte est issu du Zohar.

Kol Galgal in Jerusalem

JE SUIS UN SIONARD

En consultant les liens réfferants qui amènent vers ce blog, (à savoir comment sont arrivés les quelques visiteurs de ce site); j’ai découvert que je suis référencé sur un torchon..oui un vrai torchon qui regroupe une liste de tous les "Sites et blogs islamophobes et sionistes"; certains d'entre vous s'y retrouveront d'ailleurs. Une sorte de liste noire que la Gestapo n'aurait pas renié.

Le ton du site qui prône une "information alternative" est plutôt effarant et donne envie de vomir de façon non-alternative. On y retrouve une prose fascisante qui mêle propagande gauchiste raciste des mouvements alternatifs au bon vieux ton facho de l'extrême droite française traditionnelle.

Bref un ramassis d’ordures qui fait quelques fois rire et souvent pleurer. Enfin, j’ai beaucoup apprécié le terme de "sionard" utilisé à longueur d'articles pour qualifier les auteurs israéliens ou juifs; c’est effectivement beaucoup plus raffiné que "sioniste", qui est une insulte à la mode depuis quelques années. Je suis donc aux yeux de ce schmlog un véritable sionard. Toujours mieux que connard, non ?

TSIPI A DU COURAGE... C'EST REPARTI POUR UN TOUR...

Une première; pour la première fois depuis très longtemps, un futur premier ministre chargé de constituer une coalition, n’a pas cédé aux exigences déplacées de ses futurs partenaires.

Tsipi Livni n’a pas cédé au chantage de Shas. Pour la première fois depuis une dizaine d’années, le parti religieux qui pète nettement plus haut que son postérieur, ne joindra pas le gouvernement, et à cause de son intransigeance et de sa mauvaise foi se voit lui aussi renvoyé face au peuple où il risque de se prendre une jolie baffe . Et c est tant mieux, Shas prend en otage les gouvernements successifs depuis bien trop longtemps.

Non, Tsipi a refusé de promettre que le sort de Jérusalem ne sera pas discuté. Elle a bien raison car quoi qu’on en dise il le sera et en fin de compte, Jérusalem-Est finira sous souveraineté partagée ; pas la peine de se voiler la face et de crier au scandale. Tout le monde le sait pertinemment, seuls certains refusent de le crier haut et fort; à droite comme à gauche.

Tsipi a aussi refusé le budget astronomique que demande Shas; bref, pour la première fois depuis longtemps, un homme politique a fait preuve d’intégrité et de courage et a préféré risquer les élections plutôt qu’un siège de premier ministre assuré au sein d’une coalition branlante. Est-ce peut être parce qu'il s'agit d'une femme?

On est donc reparti pour une nouvelle campagne de trois mois et de nouvelles élections ou s’entredéchireront Netanyahou, Barak et Livni. Le système politique israélien et ridicule et fatigant avec des élections générales tous les deux ans en moyenne.

Ce qui est certain c’est que par sa droiture et son courage, Tsipi Livni a marqué pas mal de points auprès de l'opinion israélienne; les premiers sondages le montrent déjà avec Kadima qui devance le Likoud.

(photo: Ynet)

CHANGE

Le moral de l'Amérique va mal (je vous dis pas ici). L'Amérique veut un changement. Marre de la précarité, marre de la crise, de l'absence de couverture sociale, de l'Irak et marre des ouragans...La bande de "Wassup" nous a pondu ce clip. Énorme:

PAS DE PAIX POUR CAT STEVENS ET PAS DE COALITION POUR TSIPI

Afin de célébrer les 10 ans du centre Shimon Peres pour la Paix , un grand concert est prévu; on y attend Mecedes Sousa, Andreas Bocelli, Slash de Guns and Roses et Cat Stevens....ou plutôt on attendait Cat Stevens. Les autorités israéliennes ont décidé de refuser son entrée en Israël. (et ce, 10 ans après lui avoir déjà interdit l'entrée à l'aéroport).

Pour résumer brièvement, Cat Stevens est le célèbre chanteur des années 70 qui s'est converti a l'islam suite à une violente révélation. Il a durant les années qui suivirent soutenu vivement la cause palestinienne et n'a pas hésité non plus à soutenir et encourager le Hamas. Mais depuis quelques années Yusuf Islam a changé, il lutte pur la paix au moyen-orient. Bref, une belle occasion ratée de rattraper le temps et d'ouvrir la porte à ceux qui changent de voie(x). Rédemption interdite.

Pendant ce temps Tsipi Livni est en galère; voila que Shas a refusé de rejoindre la coalition gouvernementale. Aura-t-on enfin un gouvernement qui n'est pas pris en hotage par Shas? Il reste deux options à Tsipi: monter une coalition ultra serrée de centre-gauche ou partir pour des élections et voir le risque de faire élire un gouvernement bien de droite et ultra nationaliste avec Netanyahou et Liberman; le pire quoi.

Un coalition Kadima-Travaillistes-Meretz constituerait certainement un vrai espoir pour un possible accord de paix. Mais la route est encore longue et nul doute que les extrémistes de tout bord feront tout pour casser l'ambiance.

On va pas perdre le moral et on se regarde un clip de Yusuf quand il était encore Cat; classique des classiques mais on s'en lasse pas: Father and Son. La version Yusuf, 30 ans plus tard, ici.

OBAMANIA

On va finir par dire que je fais campagne pour Barack Obama...c'est un peu vrai ; je ne peux m'empêcher de penser que l'élection d'Obama représente un vrai espoir pour tous et pour les américains en particulier, Une occasion de sortir de ce conservatisme puritain qu'illustrent Bush et MacCain ...et Palin. (oui, oui...Obama c'est bien aussi pour Israël, je rassure certains.) A lire aussi cet article sur Ynet qui explique pourquoi Obama est le meilleur choix pour le moyen-orient.

Malgré les sondages favorables rien n'est encore joué. Plus que deux semaines a tenir. Pour ceux qui sont fans de politique américaine et veulent suivre de prés l'actualité des élections, voici un blog très bien fait et en français: I Love Politics. J'y ai découvert notamment cette campagne d'affiches crées par différents artistes. Obama semble inspirer pas mal de monde. Une véritable Obamania voit le jour dans le monde entier.

J'en profite aussi pour vous placer un discours d'Obama fait il y a quelque jours, au cours d'une soirée de Gala à New York dans une ambiance plutôt joyeuse. 10 minutes de pure Stand-up comedy. Mc Cain avait déjà commence un peu plus tot aussi brillamment. Incroyable...on a du mal à imaginer nos politiques français ou israéliens livrer de semblables performances:

AQSATUBE, TERREUR 2.0

C'est TechCrunch France (pour note:blog auquel je participe) qui nous donne l'info: Les terroristes associés nous présentent AqsaTube, une plateforme vidéo, clone parfait de YouTube, pour diffuser la bonne parole... et les enseignements du Jihad. Hamas, Hezbollah, Al Aqsa, Talibans...tous sont au rendez vous....plus on est de fous plus on rit. D'apres l'interface et la présentation, nul doute qu'il s'agit d'un outil de propagande, pas vraiment d'une plateforme éducative.


Le site hebérgé d'abord en France (joli) a eté hebergé depuis en Russie. La page d'acceuil semble avoir disparu et présente des messages en arabe ainsi que des liens vers des vidéos.


Tous les détails sur TechCrunch.

LES JUIFS DE FLORIDE VOTENT-ILS OBAMA?

Sarah Silverman avait déjà sévit avec le drolissime clip " I F... Matt Damon"; voici une nouvelle vidéo pour inciter les jeunes juifs américains à visiter leurs grands-parents en Floride, pour les convaincre de Voter Obama. Excellent.


The Great Schlep from The Great Schlep on Vimeo.

FESTIVAL A HAIFA MAIS PAS A ACCO

Le festival du cinéma de Haifa a ouvert ses portes avant hier soir avec une soirée d'inauguration en présence de Jeanne Moreau.

Le Festival du cinéma de Haifa vaut le détour. Ce n'est pas Cannes en termes de Paillettes mais la sélection des films est très riche. D'autre part l'élan du cinéma israélien ces dernières années donne au festival un nouveau souffle ainsi qu'un vrai enthousiasme médiatique, des dizaines de films pendant une semaine dont de nombreux films français. Je suis passé à la soirée d'ouverture, il y avait foule: pas de Sophie Marceau cette année, mais Jeanne Moreau. Pas (plus) aussi renversante mais, oui je sais, une grande dame du cinéma...on a ce qu'on peut.

Le festival de Theatre d'Acco (Acre) a lui été annulé. Suite aux violences interraciales à Acco la semaine dernière le maire a préféré annuler ce qui est à mon goût le meilleur festival de l'année en Israël. Une semaine de théâtre Undergound dans le décor inspirant de la vieille ville d'Acre entre les ruines des templiers. Une sorte d'"Avignon israélien " ou se côtoient productions arabes et juives israéliennes. Le tout dans une ambiance bohème et conviviale.

Pas si convivial en ce moment... Depuis Yom Kippour Akko, est une ville qui brûle ; suite à un l'incursion d'un arabe en voiture dans le quartier juif, les violences se multiplient et les nuits sont enflammées. (ce se calme depuis 48h, on dirait)

Les juifs se sont vengés puis les arabes ont répondu et les juifs se sont vengés puis les arabes ont répondu…200..300 juifs et arabes d'à peine 20 ans élevés dans la haine qui ne cherchent qu'un prétexte pour se mettre sur la gueule.

Doit on voir, dans ces affrontements, le syndrome d'une véritable haine arabe-juive au cœur même d'une ville que l'on citait comme exemple de cohabitation pacifique; cinquième colonne arabe d'un coté contre désir des résidents juifs de virer les arabes de la ville? ou simples violences urbaines façon "Levallois"? Pas très clair à vrai dire; mais cela ne fait que souligner la sensation de péril que nous connaissons. Nous dormons sur des brasiers qui ne demandent qu'à s'enflammer au nord ou au sud.

En attendant, c'est le festival qui paye le prix ainsi que des centaines d'artistes de toutes confessions qui n'attendaient que cet événement pour se faire connaître et partager ensemble avec un public immense la magie du Théâtre.

Et puis c'est encore une occasion ratée de re-goûter au meilleur Houmous d'Israël: Houmous Said, dans le Souk de la vieille ville. Ils nous ont tout gâché.

On attend de connaître une date de report pour le Festival.

BOUFFE, PETITE LAINE ET INTROSPECTION; C'EST LE NOUVEL AN!

La période des fêtes est difficile…
De Rosh Hashana à Souccot en passant par Kippour, le mois d’octobre ne compte que 8 jours de travail effectif...c’est beaucoup trop.

Mais ce mois d’Octobre c’est aussi une série de repas de fête volumineux. 3 kilos de Pkaella , une tonne de couscous, un container de boulettes à la turque, du poulet des oies et autres volailles déculottées , des kilomètres de brochettes d’ agneau et de chorizos.. ravir nos palets et arrondir nos ventres de vieux cons de 40 balais. Et sans parler des litres d’alcool, des kilos de desserts orientaux et autres plaisirs artificiels mis à disposition d’une famille israélienne traditionnelle. La relation du juif (israelien ou pas) moyen avec la bouffe est assez fascinante et mériterait une étude approfondie, tant elle est passionnée, excessive et il fait bien l'avouer parfois maladive.

Et puis c’est au moment des fêtes, au milieu de ce mois d’Octobre si douloureux, que l’automne fait son apparition. Enfin on s’entend, ici pas de feuilles mortes à ramasser a la pelle, ni de déluges interminables qui rendent la Porte de la Chapelle plus déprimante qu’une favela de Rio. Juste un petit léger radoucissement ; fini les grosses chaleurs moites qui vous trempent le cou en pleine sieste crapuleuse. Non, juste un petit coup de froid le soir ; juste pour revêtir une petite laine, un petit jersey comme disait Mamie Rachel.

Mais voyons très cher, Octobre ce ne n’est pas uniquement les plaisirs de la chair, c’est aussi une étape spirituelle, c’est là entre Rosh Hashana et Kippour que tout bon juif se doit de passer à l’introspection, faire le bilan, pardonner, se faire pardonner et aller de l’avant pour une nouvelle année meilleure et pleine promesses non tenues. Et comme une horloge biologique, chaque année, le besoin intérieur d’un nouveau départ se fait ressentir intensément, je confirme. Faut pas déconner.

Se promettre et promettre aux autres plus de tolérance, plus d’amour plus de dialogue et surtout beaucoup moins d’huile dans la Pkaella, l’année prochaine.

Ca tombe en meme temps Noel et Hanoucca, cette année ?

SHANA TOVA, SMILE

En cette nouvelle année juive 5769, je fête mes 10 ans en Israël. Pas encore bien sur si je dois les fêter d'ailleurs. Comment décrire cette décennie? la résumer sans être trop redondant ou simplement interminable? Comment trouver les mots justes pour cette expérience qui a changé un destin? faire passer sur un blog quelques sentiments voilés en une poignée de secondes?

La vie en Israël va à 200 à l'heure et l'on ne trouve pas toujours le temps de s'arrêter pour contempler ou comprendre. Tout est ici est extrême pour le meilleur et pour le pire. Le sentiment qui domine reste l'incertitude, celle d'un pays qui na pas encore trouvé une assise définitive tant à l'intérieur de lui-même qu'avec ses voisins. Un sentiment d'éphémère permanent; qui vous pousse à aller vite. Matériellement et spirituellement.

Mais je ne crois pas avoir envie de m'étaler sur la place publique numérique. Sur la blogosphere, élément nouveau de ces dix dernières années et pourtant sans rapport direct avec Israël. C'est faculté nouvelle de donner son avis et de le partager avec des dizaines ou des milliers, millions de personnes. Ça y est, c'est fait nous pouvons chacun de nous faire entendre notre voix. La aussi pour le meilleur ou pour le pire.

Malgré la passion qui existe ici, la vie est la même que partout ailleurs. Tu trouves ton chemin dans la vie ou tu le trouves pas. Peu importe le décor. Envie de continuer plus vite encore; faut foncer, faut aimer sans compter. On aura bien le temps de faire des bilans.

Bonne année au lecteurs de ce blog, que je sais nombreux....heu...merci à mes producteurs sans qui je n'aurais jamais pu monter ce blog, ainsi qu'à tout l'équipe qui donne vie à ce média au quotidien et a fait de lui le leader incontesté sur Internet ...ça c'est mon speech de dans 10 ans. On se retrouve en 5779.

Bonne année, douce vraiment douce.

Un "Smile" de Charlie Chaplin pour commencer l'année avec le sourire au cœur et en douceur:

Kate McGarry sings 'Smile' with Bobby McFerrin & Chick Corea



(Photo crédit:Hadorbanim)

YARON HERMAN, VICTOIRE DU JAZZ 2008

Je vous en ai parlé plus d'une fois. Yaron Herman est un pianiste franco- israélien (israélien de naissance, français d'adoption) dont le talent n'a pas de limite. Mais pas la peine de remplacer les notes par des mots superflus. Yaron a remporté la Victoire du Jazz 2008. Et j'en suis sur ( mais ce n'est pas difficile à prévoir) ce n'est que le début d'une longue carrière remplie de récompenses.

Sa version de Hallelujah (Léonard Cohen) et la remise du prix:



(Via Ouriel, of course...)

ZEEV STERNELL, DU QUOTIDIEN HAARETZ, VICTIME D'UN ATTENTAT

Ze'ev Sternhell, éminent professeur d’histoire et éditorialiste brillant du quotidien Haaretz a été victime d’un attentat cette nuit devant son domicile. Il semblerait que les auteurs soient des extrémistes de droite ; Sternell étant connu pour ses positions ultra-pacifistes et pour ses éditoriaux acerbes sur la politique de Paix israélienne.

C’est une nouvelle inquiétante et qui illustre la menace existante et grandissante à l’intérieur même de la société israélienne. D’un coté, les citoyens israéliens arabes résidents de Jérusalem qui se (re)lancent dans le terrorisme, de l’autre des fanas de droite, des résidents des colonies de Judée Samarie qui s’unissent et rêvent de prendre en main la « défense » du pays et utilisent eux aussi la terreur contre ceux qui ont des idées différentes des leurs. Certains refuseront la comparaison mais ce que je note c’est que dans les deux cas, c’est la violence et le sang qui l’emportent. Suite à cet événement ; la police a également décidé de placer sous protection le dirigeant du mouvement « la paix maintenant », lui aussi sous la menace.

Il faut bien l’avouer, dans les deux cas, le gouvernement et la police restent impuissants et inefficaces, voire immobiles. Comme on le craignait depuis pas mal de temps déjà , les extrémistes des deux bords sont peu à peu en train de s’imposer et de faire triompher la violence.
Les fossés s’agrandissent et la haine est présente au quotidien. Nous dormons sur un brasier qui ne demande qu’à s’enflammer de nouveau.
Ou est le leader qui se lèvera pour faire régner l’ordre et redonner l’espoir à toute une région?
Tsipi, as-tu l’étoffe ?

I LOVE LETTERMAN

John Mac Cain annule au dernier moment sa visite hier soir sur le plateau de Dave Letterman en raison de la crise économique aux Etats-unis... Grosse erreur:

LA VALLÉE DE LA PAIX



A l'origine de ce projet, le président Shimon Peres homme de paix et de rêves...on se souvient de sa vision d'un nouveau moyen-orient. Le projet semble fantastique; sauver la mer morte avec un canal la reliant à la mer rouge et créer autour une vallée de prospérité et de développement.

J'entends déjà les plus pessimistes ; et c'est vrai que la situation ambiante rend peu crédible une telle vision.

Mais il faut peut-être dépasser nos peurs et nos haines; il faut sans doute y croire et l'imaginer pour que cela se réalise. Un jeune homme de 85 ans continue lui d'y croire dur comme fer. Pourquoi pas nous?

MANGER A TEL AVIV

Pour ceux qui sont de passage à Tel-Aviv ou pour tous les résidents francophiles de la ville qui ne dort jamais et surtout pour tous ceux qui sont à la recherche d'expériences gastronomiques inoubliables, voici un nouveau blog qui vaut le détour: Manger à Tel-Aviv.


A l'origine de ce blog se trouve Sébastien qui avait déjà perpétré "I Love Israel". On y retrouve ses talents d'auteur et son humour acerbe; mais cette fois sur un sujet...disons plus léger. Sébastien et sa compagne arpentnte les meilleurs restaurants de la ville (les veinards) et nous font partager leurs impressions de consommateurs en quête d'orgasme culinaire. Déceptions et surprises; arnaques et bonnes affaires.

En quelques années, de très nombreux restaurants ont fleuri en Israël et l'on trouve aux cotés des Shawarma et falafels traditionnels, de la cuisine de très haut niveau avec des chefs qui n'ont rien a envier de leurs confrères européens, sauf peut-être de chef Stéphane...

Bref, un blog sympa et appétissant qui donne faim.
Sébastien, Je t'attends pour une bonne bouffe à Haifa!

L'AS SAINT-ETIENNE RENAÎT A TEL-AVIV

Superbe soirée d'été hier à Tel Aviv dans ce stade de Bloomfield petit mais chaleureux.
Et une belle victoire des verts qui signet leur retour sur la scène européenne.
Les verts ont gagné 2-1, ils auraient pu en mettre 3 ou 4 de plus facilement tant l'Hapoel Tel-Aviv est médiocre.

De nombreux franco-israéliens présents et 200 supporters de l'ASSE qui on fait le voyage.
Un petit garçon qui découvre pour la première fois la magie d'un stade de foot dans le cadre d'une compétition européenne et un Papa heureux de cette victoire mais qui est resté discret par peur de se faire couper la tête... on a fait attention de pas trop crier de joie même si malgré quelques excités, l'ambiance était plutôt bon enfant.
Qui c'est les plus fort? évidemment c'est les verts....

A lire également: votre serviteur sur le site de l'ASSE

TSIPI LIVNI, BIENTOT PREMIER MINISTRE D'ISRAEL

Andre Malraux affirmait que le 21 ème siècle sera spirituel ou ne sera pas; pas d'excès de spiritualité en vue en ce début 21 ème siècle; à moins que la chute de l'économie mondiale annonce une nouvelle ère moins matérialiste. J'aurais plutôt envie de poser la question suivante : et si le 21 ème siècle était féminin?

En effet, partout dans le monde nous assistons dans la plupart des pays (et pas seulement occidentaux) a l'arrivée de femmes au pouvoir. Pres de chez nous , en France, nous avons Segolene qui n'était pas si loin que cela d'être élue présidente, aux États-unis après l'effet Hillary Clinton , nous avons maintenant la désormais célèbre Satah Palin qui rêve d'être vice-présidente.

Et voila que d'ici quelques jours Tsipi Livni sera la prochaine premier ministre d'Israël. Ttsipi a donc été élue de justesse hier soir à la tête du parti kadima et remplacera Ehud olmert qui démissionnera prochainement.

Tsipi Livini est une femme de droite nais qui a récemment "adouci ses "positions sur dans la lignée de ce qu'avait fait Ariel Sharon quand il était au pouvoir. Elle annonce son désir d'une nouvelle ère de la gestion des affaires politiques; il est temps tant la classe politique brille par son inefficacité et son peu d'intégrisme.
Elle exprime aussi son désir de conclure une paix juste avec les Palestiniens.

Elle sera donc premier ministre "intérimaire" jusqu'aux prochaines élections ou elle aura de fortes chances d'être élue pour 4 ans. Il faut dire que les alternatives sont assez pauvres avec BibI ou Barak.

Il ya trente ans, Golda Meir fut la première femme élue au pouvoir en Israel ; quelque temps après se déclencha la meurtrière guerre de Kippour. On espere de tout coeur que Tsipi Livni connaitra un destin different.

ALLEZ LES VERTS !

C'était le 12 Mai 1976; ce jour la nous venions de recevoir notre première télévision en couleurs. L'occasion était trop belle: l'AS St-Etienne en finale de la Coupe d'Europe. Journée de fête puis de désolation quand les verts s'inclinèrent injustement face aux terribles allemands du Bayern de Munich. Des poteaux carrés qui font encore mal.

Malgré cette cruelle défaite, ce jour marqua pour semble-t-il a toujours mon attachement pour les verts stéphanois. Ceux de la grand époque et même pour toutes les générations de joueurs qui suivirent.

Je fus et demeure un supporter fervent des verts même dans les moments difficiles. En deuxième division ou même dans les bas-fond de la première division. Moi le parisien qui n'a jamais vécu à St-Étienne, découvre que c'est dans les premières années d'une vie que se forgent des passions et des attachements.

Saint-Étienne a rejoint l'élite depuis quelques années mais est encore loin du niveau de l'équipe qui fit vibrer la France entière dans les années 70. Plus de Revelli, Rocheteau, Larqué ou Piazza; l'équipe tourne avec un budget moyen et des joueurs qui sont moins célèbres mais talentueux. Mais on est encore loin du niveau requis pour décrocher le titre et briller sur les terres européennes. Mais peut-être pas si loin que cela...

Et voila que le destin me joue un tour; voici donc l'AS St-Étienne qui s'apprête à venir rendre visite à l'Hapoel Tel-Aviv, au Bloomfield Stadium, jeudi prochain au premier tour de la coupe de l'UEFA. Saint Étienne a retrouvé l'Europe grâce à une jolie 4eme place en championnat l'année dernière. De nouveaux espoirs renaissent.


Un tirage plutôt favorable tant le football israélien s'enfonce dans la médiocrité malgré les efforts de plusieurs investisseurs. L'Hapoel Tel-Aviv n'est pas le Bayen Munich et les verts ont une vraie chance de passer ce tour au grand plaisir mon petit garçon qui découvrira pour la première fois un vrai match de foot européen et pour celui de son papa qui se délecte à l'avance de cette rencontre en forme de clin d'œil du destin.

Hapoel Tel AVIV
- AS Saint Étienne, c'est Jeudi soir; j'ai les billets et pas la peine de me demander si mon coeur balance; je suis à nouveau stéphanois à 150% !
Et pour ceux qui savent de quoi je parle, voici un clip du match retour de cette demi finale d'anthologie de 76 contre Dynamo de Kiev:

OLMERT QUITTE LA SCENE... ET APRES?

Pas grand chose a rajouter...juste envie de dire qu'il était temps. Sans vouloir l'accabler, Ehud Olmert était assailli de toutes parts par des enquêtes, et des mises en examen pour corruption et autres accusations' il n'avait pas d'autre choix. Que restera-il d'Olmert dans l'histoire? pas grand chose si ce n'est une deuxième guerre du Liban bien malheureuse, des otages retournés mort et un autre toujours détenu; une économie peu brillante et un poste de premier ministre largement discrédité par tant de sombres affaires Bref un bilan plus que moyen.

Mais le plus inquiétant est ce qui doit suivre; Ehud Olmert démissionnera après les primaires de Kadima; des élections en octobre; qui pour succéder? Tsipi Livni? Mofaz ou le pire, Netanyahou? Tout sauf Bibi aurais-je envie de dire. On est pas tirés d'affaires... Nous n'avons pas encore trouve le leader qui se lèvera pour montrer l'exemple et apporter une paix tant attendue.

Photo crédit: Ynet

L'IMAGE: BARACK OBAMA AU MUR


Pas mal d'infos cette semaine; beaucoup de malheurs ; un autre tracteur fou, des négociations pour la libération de Shalit qui n'avancent pas vraiment, un premier ministre embourbé dans ses affaires de corruption...la routine, quoi.

Chaudes et humide journées d'été a Haifa ces jours-ci; difficile de dormir mais la mer calme nos effervescences. Un bain matinal dans la méditerranée résout pas mal de problèmes.

Une image marquante ce matin : celle de celui qui sera, je l'espère le prochain président des Etats-unis; Barack Obama au mur des Lamentations. Pourra-t-il aider cette région du monde en souffrance et plutôt mal barrée?

SEARCHISRAEL, TOUS LES BONS PLANS EN ISRAEL

Karen Sutton Beeri est une Franço-Israëlienne ultra-active; elle avait lancé un groupe sur Facebook très efficace pour ceux qui recherchent un emploi. De nombreuses annonces en partenariat avec la chambre de commerce franco-israélienne.

Et puis Karen a lancé il y a quelque semaines un nouveau site du nom SearchIsrael qui s'adresse à tous les francophones et les autres qui souhaitent connaître les meilleurs plans en Israël; restaurant cashers (oui, il y en a quelques uns ) ou pas cashers, Tsimers (chambres d'hôtes ) hôtels, boites, magasins, bref toutes les meilleures adresses plus aussi une catégorie d'annonces d'offres d'emplois.



Le site intègre, bien sur, les diverses fonctionnalités habituelles dites web2.0 avec la possibilité de laisser des commentaires et de donner des notes.
Le site est encore un peu vide mais se remplit lentement d'annonces et de critiques d'utilisateurs. Il devrait connaître un vrai succès grâce notamment a une présence française
en Israël sans cesse grandissante.

Enfin pour ceux qui seront de passage en août, le site organise les SearchIsrael Parties....chaudes soirées d'été en perspective.

MOURIR A JERUSALEM


Le 29 mars 2002, la jeune Ayat al-Akhras se faisait sauter dans le marché de Jérusalem tuant plusieurs personnes; parmi les victimes une autre jeune femme, Rachel Levy.

Quelques années plus tard, la mère de Rachel Levy souhaite rencontrer la mère de Ayat pour parler face à face et tenter de comprendre; partager une douleur commune et si différente à la fois.

Histoire bouleversante qui est le sujet de ce film documentaire israélien, To Die in Jerusalem, qui vient d'être triplement nominé pour les prochains EmmyAwards.

La bande annonce:


.

UNE BIEN TRISTE FIN DE SEMAINE

Depuis hier , je cherche les mots justes ou les images qui pourraient exprimer le sentiment de rage et de tristesse qui nous envahit. Le retour des soldats dans des cercueils, la libération de ce boucher de Kuntar, la jubilation de ce monstre cruel qu'est Nasrallah (qui se cache depuis deux ans et finira bien par payer un jour), la déception de voir aussi toute la hiérarchie libanaise se ranger derrière la parade de la honte du Hezbollah, pour célébrer un tueur d'enfant.

J'ai trouvé d'autres pour décrire ces instants mieux que moi. Deux articles ont retenu mon attention, celui en français de Jean Corcos:

Sous le crâne de Samir Kuntar

Et un autre en anglais de l'éditorialiste de Ynet, Uri Orbach qui adresse une lettre au peuple Libanais:

Letter to the Lebanese people


Et puis les larmes finales de Karnit Goldwasser qui a couru le monde pendant deux ans pour ramener son mari, en vain...ou presque.

Enfin cette photo; ci-dessus; qui fait froid dans le dos du pitoyable héros libéré qui ressemble étrangement a un autre monstre de l'histoire. Mais il faut se relever et continuer la lutte, un autre soldat attend de retrouver la liberté, il se nomme Gilad Shalit.

Note: trouvé aussi cette excellente analyse à lire absolument. (via PAF)

LE MATCH DU SIECLE

Le choc. Les amateurs de tennis auront vécu un dimanche d'anthologie; sans doute la plus grande finale de l'ère Open, peut-être même le plus grand match de l'histoire tout court. Non les mots ne sont pas démesurés. Ces deux monstres qui dominent outrageusement le tennis ont livré un combat inoubliable. Cinq heures d'une lutte palpitante et d'un tennis du plus haut niveau des coups frisant la perfection, des balles de match sauvées, des breaks ratés....une intensité inouïe jamais atteinte jusque là.

Nadal qui détrône Federer et l'empêche de graver son nom dans l'histoire devant Borg et Sampras en remportant un sixième titre d'affilée.
Nadal, cet enfant prodigieux de volonté et de force qui enchaîne les victoires cette année à Monte-Carlo, Barcelone, Hambourg, Roland-Garros, Queens et Wimbledon !

Difficile ce matin de trouver les mots pour réconforter les fans de Federer...dont je suis.
Roger a réalisé un come-back fabuleux (4/6 4/6 7/6 7/6 7/9), enlevant deux tie-breaks légendaires et sauvant une balle de match au quatrième sur un passing incroyable; on y a cru mais Nadal est imbattable ces temps-ci.

On se frotte les yeux on repense en frissonnant à cette soirée d'hier soir qui s'est achevée à 21h20, heure anglaise, au bord de la pénombre; un jeu de plus et la partie était arrêtée tant la lumière se faisait rare.

Ce match constitue un tournant, un changement de génération; Rafa est désormais le meilleur joueur au monde (pas encore officiellement à l'ATP) et Roger Federer aura sans doute du mal à surmonter cette nouvelle défaite face à Nadal. Et celle-ci est particulièrement douloureuse, une blessure ouverte pour longtemps.

Ci-dessous une courte vidéo de l'interview de Federer par Mc Enroe à la sortie du match. Federer trop ému pour pouvoir continuer...

Bon sang, je suis heureux d'avoir été témoin de ce match, le tennis est un sport merveilleux!



crédit photo:TennisWorld

SYDNEY POLLACK EST MORT, UNE LEGENDE S'EN VA



Sydney Pollack nous a quitté, un maître du cinéma s'est éteint.

  • They Shoot Horses, Don't They? (1969)
  • Jeremiah Johnson (1972)
  • The Way We Were (1973)
  • Three Days of the Condor (1975)
  • Absence of Malice (1981)
  • Tootsie (1982)
  • Out of Africa (1985)
  • Havana (1990)
  • The Firm (1993)
Entre autres....Difficile de choisir, mais voici la bande annonce d'un film qui me touche à chaque fois: The Way We Were.

Valse avec Bashir repart bredouille de Cannes

"Valse avec Bashir" que l'on (je) voyait repartir avec la palme d'or du festival de Cannes, n'a finalement reçu aucune récompense. Alors que toutes les rumeurs lui accordaient un detin royal, le jury, présidé par Sean Penn, en a décide autrement. Raisons politiques? peur des polémiques? ou film de genre difficilement catégorisable...on ne saura pas vraiment malgré la conférence de presse donnée hier soir. Cela confirme en tout cas que les avis de la presse critique pendant le festival ne correspondent que très rarement avec les choix du Jury.

Tout ceci, je le souhaite, n'empêchera pas ce film événement de connaître un succès international.

En attendant c'est "Entre les murs" qui a remporté la palme d'or; un film francais réaliste qui, selon les premières réactions, est magnifique. Tant mieux pour le cinema français.

OBAMA SI PRES DU BUT

Barack Obama n'est plus qu'à quelques "inches" de la nomination démocrate. Espérons que cela se transformera en une victoire officielle d'ici quelques jours.

Esperons aussi qu' Obama gagnera l'élection générale à la fin de l'année et mettra fin à ces 8 années de conservatisme primaire de l'ère Bush. Espérons qu' Obama vaincra MC Cain qui, s'il parait un peu moins simplet que Bush, n'en est pas moins tout aussi conservateur.

Obama saura-t-il rendre aux états-unis cet esprit de modernisme et d'humanisme qui avait caractérisé les pères fondateurs américains ainsi que certains présidents comme Kennedy ou même Clinton? Obama marchera-t-il sur les traces de Luther King en unissant ce grand pays au delà des couleurs et des races?

Barack Obama sera aussi un ami d'Israël mais sans doute moins bêtement aveugle que Bush. Bush n'a cessé d'affirmer son soutien à Israël mais n'a rien fait pour encourager un vrai dialogue et un vrai processus de paix. Sans doute était-ce trop demander et au delà de ses capacités. Pour ceux qui doutent des engagements d'Obama envers Israël, voici le discours adressé à la communauté il y a quelques jours pour les 60 ans d'Israël:




Enfin pour ceux qui cherchent de vrais arguments pour soutenir Obama , voici le discours de soutien de Tom Hanks rendu public il y a quelques jours:



J'ai trouvé cela tellement juste.

"Valse avec Bashir ", Palme d'or du Festival de Cannes?

Le festival a connu dès son deuxième jour, vendredi, sa première grande émotion grâce à un film israélien, A waltz with Bachir.

Un film d'animation qui trace les souvenirs d'un soldat bouleversé à tout jamais par ce qu'il a vécu, 25 ans plus tôt à Sabra et Chatila; ces deux camps de réfugiés palestiniens où des milices libanaises ont littéralement exterminé des centaines de femmes et d'enfants. Les soldats israéliens, sous la direction de Sharon, furent longtemps accusés de complicité ou du moins de manque d'assistance; jusqu'aujourd'hui on en sait guère plus malgré les conclusions d'une commission d'enquête à la fin des années 80.

Toujours est-il que cet épisode tragique de la première guerre du Liban a traumatisé de nombreux soldats et officiers ainsi qu'une partie de la population israélienne.

Valse avec Bashir décrit les tourments de ce soldat à la retraite. Un film d'animation façon Persepolis qui mêle images de synthèses avec images réelles; une symphonie visuelle et musicale. Je n'ai pas vu le film mais certains parlent de chef-d'œuvre et décrivent son carcatère unique et innovateur. Les spécialistes le voient déjà en haut du Palmarès (ici et La). Persepolis fut à deux doigts de remporter la Palme l'année dernière. Beaucoup sont d'accords pour affirmer que "Valse avec Bashir" va plus loin encore.

La première palme d'or israélienne dans quelques jours?

La bande annonce:

60 ANS D'INDÉPENDANCE ET DE BROCHETTES D'AGNEAU

Mercredi matin, Downtown Haifa.
Le quartier arabe, le souk, est envahi par des milliers d'israéliens qui viennent faire leur emplettes de viande. Le Yom Hatsmaout est depuis des années symbole, avant tout de barbecue géant. On fête son histoire et son indépendance mais aussi et surtout son amour pour la brochette grillée. Dans ce quartier où vivent ensemble, chrétiens, juifs et arabes, la viande est bon marché et souvent meilleure que dans les boucheries cachères.

En ce jour de fête, des millions d'israéliens se rendront dans les parcs et plages du pays pour faire parler leur amour de la vache, du poulet, de l'agneau et même du cochon pour certains.

Mercredi soir, Carmel Haifa.
Les cérémonies ont commencé a 20h, feux d'artifice, effets lumières et lasers à la Puy du fou sur les collines du Mont Bahai. des centaines de milliers de personnes dans les rues , des drapeaux, ballons qui flottent en blanc et bleu. 60 ans cela se fête. On a senti pourtant, un désir de ne pas en faire trop. Pas de tapage, ni de commémoration extravagante. Les gens sont heureux mais pas exubérants. Tout en retenue, en attendant mieux un jour peut-être.

Israël est fier d'être en arrivé là mais inquiet aussi sur son avenir et fatigué par 60 ans de lutte.
Depuis son indépendance en 1948 Israël n'a pas connu le moindre répit; toujours sur la défensive face cet environnement hostile. Guerres subies ou initiées, deux générations d'israéliens en permanence sur le qui vive. Et 60 ans de cohabitation douloureuse également avec des cousins palestiniens qui rêvent de célébrer, eux aussi, une fête d'indépendance.

5 guerres, 2 intifadas, des centaines d'attentats pour milliers de morts et cette question qui demeure; A quand la Paix?

En regardant ces enfants agiter leur jolis drapeaux étoilés, je me posais la question: vivront-ils un jour sans armée ou seront-ils contraints à vivre éternellement et leurs enfants, avec dans ce pays "qui ne vit pas comme les autres"?

Pas de réponse immédiate... j'ai mes côtelettes qui sont prêtes je crois.

A VENDRE, PAYS DE 60 ANS...

Israël s'apprête dans quelques jours à fêter ses 60 ans; les festivités sont prêtes; nous en reparlerons. Voici en attendant une affiche qui tourne sur Internet assez amusante.
Chacun comprendra ce qu'il peut. La traduction n'a pas été évidente puisqu'il y a beaucoup de blagues assez "israéliennes" . 100% humour noir et un bilan assez pessimiste mais avec une pointe de justesse.

Traduction:
A VENDRE PAYS DE 60 ANS

Date de fabrication :1948
Type : Arcadiland (référence à Arcady Gaymak)
Couleur: 30% blanc, 70% noir
Propriétaires précédents: ottomans, Anglais
Propriétaire actuel: 19 familles et les Etats-unis
Électricité: branchée grâce à des combines
Fauteuils intérieurs: pour ceux qui ont les moyens
Châssis: construit correctement mais se détériore rapidement avec le temps
Nombre de passagers: 1 au volant et 7 millions à ses cotés qui l'insultent
Description générale: 60 ans, commença bien mais délaissée depuis, laborieuse dans les montées et tousse dans les descentes. Boite automatique ou plutôt tir automatique; direction assistée ...
Demande sur le marché: très demandée dans les pays arabes
Echange possible: Oui (car y en a marre) non (car l'Ouganda est occupé)
Fenêtres: Windows only
Prix: au plus offrant (allusion à Pessach)

L'offre est valable jusqu'à fin de stock ou jusqu'à l'arrivée du Messie.

MA MINUTE DE SHOAH


Comme un symbole, en ce jour du souvenir de la Shoah, il pleut sur Israël, inhabituel en cette période de l'année. Gris maussade pour une journée de recueillement et de silence; pas de musique, de télé, pas d'effervescence extérieure.

A 10 h la sirène lancinante retentit, deux minutes de silence. Ou que vous soyez, dans un bus, dans la rue, au bureau ou au restaurant, tout s'arrête. Un peuple entier se lève pour observer cet instant.

Comment se recueille-on, sur qui, sur quoi ? A quoi penser pendant cette minute de silence, vous pensez à quoi vous pendant une minute de silence? J'ai toujours eu du mal avec ces instants...sur quoi se concentrer? Mais ce jour de la Shoah est intense tant le malheur fut grand et tant l'état d'Israël est encore lié âme et corps à cette abominable holocauste.

En fermant les yeux pendant cette minute, je tentais de me connecter via un fil intemporel avec un inconnu d'une autre époque. Établir un lien imaginaire avec l'âme d'un homme pris au piège par la terreur nazie. Je l'imagine au fond de son camp de concentration, prier et se demander si un jour dans 40-60- 100 ans des hommes auront vaincu le barbarisme, se souviendront de lui et honoreront la mémoire d'un peuple massacré. Si au delà du temps, des hommes s'arrêteront pour se souvenir. 70 après, le barbarisme resurgit parfois encore et notre vigilance s'effrite.

Oui, nous sommes là, je suis là, quelques instants, nous pensons à toi mon ami, mon frère. Nous ne t'avons pas oublié. Nous nous rappelons ta souffrance et nous nous promettons à nos enfants que cela ne se reproduira jamais.

Puis en ouvrant les yeux, je fus ébloui par la réalité du présent celle du miracle juif-israélien; être là dans cet état d'Israël, imparfait, souffrant, chancelant parfois mais toujours vivant et qui s'apprête à fêter ses 60 ans.

Et c'est cela leur victoire, le triomphe de 6 millions de juifs qui ont péri injustement. J'espère que quelques part la haut, la bas, ils sont fiers.

AVRAHAM GRANT PEUT RIGOLER

Il y a sept mois de cela, quand Avraham Grant fut nommé en remplacement de Jose Mourinho, comme entraîneur de Chelsea, l'Europe entière du football se moqua de lui ouvertement. La presse anglaise le descendit en bonne et due forme. Même en Israël, les médias ne lui accordèrent que très peu de chances de réussir et se montrèrent pessimistes. Je dois avouer moi même lui avoir donné un petit mois avant que Roman Abramovitch, propriétaire de Chelsea, ne lui trouve un remplaçant de renom. Chelsea ne pouvait accorder pas ce poste à un parfait inconnu sans aucune expérience au plus haut niveau.

Et bien voila, nous sommes tous ridiculisés. Chelsea s'est hier qualifié pour la finale de la "Champions' league" et Chelsea est en tête du championnat avec Manchester, a deux journees de la fin du. Avraham Grant ancien entraîneur du Maccabi Haifa et de l'équipe nationale israélienne est sur le point de remporter le plus prestigieux trophée européen, la coupe aux grandes oreilles.

Hier soir, Avraham Grant est tombé à genoux sur le bord de touche, emporté par l'émotion d'une telle victoire en cette veille du Yom Hashoah. Quelques instants plut tôt Frank Lampard avait fondu en larmes après avoir inscrit le penalty décisif. Il enterre sa mère aujourd'hui. Une soirée dramatique et théâtrale; impensable et si propre au football.

On aura beau dire qu'avec une telle équipe c'est difficile de mal faire, il faut lui rendre hommage et lui tirer notre chapeau. surtout quand on sait qu'un effectif à un milliard d'euros ne garantit ni le spectacle ni les résultats. On le voit cette année à Barcelone (Deco, Ronaldhino, Henry, Messi, Eto!). Avraham Grant a réussi là ou Mourinho avait échoué (avec une meilleure équipe encore). Grant a baissé la tête et mis de coté les caricatures, insultes et même menaces de mort.
Il a remporté son pari quoi qu'il advienne dorénavant.

Il est aujourd'hui sur le toit de l'Europe du football (ou presque). Pas mal pour un petit entraîneur de foot israélien.

(Photo crédit: The Sun)

FACEBOOK, MON AMI

Cela fait longtemps que le sujet me démange. Je crois qu'assez de choses se disent et s'écrivent sur Facebook et pourtant je souhaitais glisser mon avis. (c'est une maladie)

Les amis Internet sur Facebook. Y a ceux qui disent "moi j'ai comme amis sur Facebook, que des vrais amis que je connais personnellement ou presque"; et puis il y a les autres qui ont 700 amis dont 50 vrais.

Peu importe. Certains s'en servent comme un instrument de travail, de communication voire de marketing, d'autres s'amusent et socialisent. Et je ne connais pas l'univers de ceux qui doivent brancher du matin au soir. Mais j'imagine facilement.

On pourra critiquer autant qu'on veut, Facebook aura révolutionné à sa façon Internet et d'une certaine manière nos relations humaines. Facebook est intrusif, envahissant, parfois énervant avec ses invitations permanentes à des groupes aberrants et ses "vous a laissé un message sur le Super wall" . Facebook fait peur sous ses habits de BigBrother et ses polémiques sur la confidentialité, la mobilité des données etc,etc....

Pourtant Facebook nous a offert un nouveau bac à sable pour nous, grands enfants retardés, accrocs au syndrome web. Qui n'a pas cherché et retrouvé ses potes du Cm2 ? et la fille de la boulangère, petite rousse canon comme Laura Ingals mais qui a pris un sérieux coup de vieux. (Par la même occasion Facebook a quasiment effacé tous les réseaux d'anciens copains de classe). Facebook nous procure des instants de joie ou d'étonnement...parfois même d'émotion pour les plus sensibles. Et juste pour cela cela vaut le coup de click, le détour sur la toile. Retrouver un ami proche d'enfance du fond du 18eme arrondissement, qui est devenu musicien de Rock à Tucson, Arizona. Moi, ça m'a fait plaisir. Je suis reconnaissant à Facebook, c'est bête mais c'est comme ça. Et je trouve ça chouette aussi de voir les photos des autres. Sans voyeurisme aucun, ou presque.

Sans parler de certains groupes qui peuvent être très utiles et permettent de vraies rencontres. Je parle de ceux qui soutiennent des cause intéressantes oui qui donnent des conseils ou aident à trouver du travail, pas ceux qui sont contre la feuille de laitue sous le steak dans les brasseries parisiennes.

Facebook a su créer le premier réseau mondial. Tout simplement. Le monde entier est connecté. Les chances de trouver une vieille connaissance ou d'établir un contact professionnel intéressant sont énormes. Facebook a su relier les hommes entre eux via internet, ça sonne comme une pub pour Manpower, mais c'est un peu vrai.

Ce qu'il manque aujourd'hui (mais ça se prépare) c'est l'intégration parfaite de votre émail au milieu d'un tel réseau. La plateforme sera complète. Agacé aussi de voir les profits potentiels ou réalisés avec nos pages de profil, à la merci des publicitaires sans que nous ayons droit à quoique ce soit, pour l'instant. Nous ne contrôlons pas Facebook.

Trop d'informations , trop de données, trop d'exposition? On a bien envie de tout balancer parfois et d'ignorer notre vie sociale sur Internet. Pas besoin d'être en permanence connecté, pas besoin de toujours savoir ce que font les autres ou de crier au monde ce que l'on fait. Envie d'etre tranquille; je sais, et pourtant...

Tout ceci constitue le lot de réflexions d'une nouvelle génération, la notre, celle d'Internet, des réseaux sociaux, de ces vies sous l'emprise d'une ultra communication débordante. De nouveaux comportements pour l'individu à analyser et à adopter au quotidien. Facebook est un monstre mais un monstre gentil, une sorte de Shrek en fait. A savoir apprivoiser.