GAZA-ISRAEL, LE HAMAS A L'AGONIE

Un petit point ce matin....Alors que les gouvernement et la presse française se précipitent pour condamner Israël et qualifier de cruelle et disproportionnée la riposte de l'état hébreu; le monde arabe est lui indécis. On le sait bien, les européens ont la condamnation facile, dès qu'Israël se défend; comme les russes ou les chinois.

Les pays arabes se montrent pour une fois plus prudents; à commencer par Abu Mazen, le président de l'autorité palestinienne qui rejette la responsabilité de cette guerre sur le Hamas. Il en va de même pour l'Égypte qui affirme haut et fort qu'elle avait prévenu depuis longtemps ce même Hamas. Ces opinions ont le mérite d'être franches et originales, il faut le reconnaître; on a pas l'habitude d'un tel franc-parler de la part des dirigeants arabes. Même Kadhafi avouait hier ouvertement la division des nations arabes face au comportement irresponsable du Hamas.

Car il faut le dire, celui-ci a commis de graves erreurs. Enfermé dans son arrogance toute "nasrallienne" et ses menaces de Djihad et de mort, le Hamas a refusé de poursuivre la trêve et a continué de titiller Israël. Il a joué avec la vie et le sort du peuple palestinien.

Le Hamas ne s'attendait pas non plus à de telles représailles. La force des bombardements a été colossale et a surpris le mouvement terroriste. Il faut aussi signaler que Tsahal fait un travail impressionnant de puissance et de précision, détruisant toutes les institutions et biens du Hamas minutieusement. Il faut certes déplorer de nombreuses victimes civiles mais la majorité des morts sont des soldats du Hamas. (Ne vous fiez pas aux images du JT). Israël a décidé de porter un coup mortel; et le peuple israélien soutient unanimement son gouvernement et son armée.

Le Hamas, excusez l'expression, s'en prend plein la gueule. Sa capacité à tirer des roquettes est-elle atteinte? pas encore sur (une victime ce matin à Ashkelon). Ce qui est certain, c'est qu'une vraie chape de plomb est vraiment en train de couler sur sa tête.

Alors il reste les paroles, les insultes et les menaces. Menace de mort sur Barak et Livni, rumeur sur Guilad Shalit soit-disant touché par les bombardements; la panique, quoi.

Peut-être le mouvement extrémiste comprendra t-il que le temps est venu de reconnaître, parler et négocier avec Israël . Quoiqu'il en soit cette campagne militaire doit prendre fin au plus vite. Assez de sang a déjà été versé. Le temps du dialogue se rapprocherait-il plus tôt que prévu?

(credit photo: Haaretz)

1 commentaires:

Laurine et Séb said...

Super article, comme d'hab. On est vraiment sur la meme longueur d'onde. Merci.