DU SILENCE ET UNE PAGE DE PUB....


Oh ce silence,que c'est bon ce silence.

Depuis trois heures maintenant,la guerre est finie.Du moins en apparence.
Trois heures déja sans la moindre alarme,sans la moindre explosion.
Les tetes commencent a sortir des abris et l'on pense enfin a rapatrier nos familles .
Pas de precipitation cependant.Tout semble fragile.Des milliers de soldats sont encore en territoire libanais et nous ne sommes pas encore a l'abri de représailles, récidives ou surprises.

De grosses grosses questions restent également en suspend .Nous aurons l'occasion d'y revenir.
Avons nous résolu quelque chose? Je n'en suis pas sur. (nouveau sondage d'ailleurs en haut a gauche)

En attendant j'en profite pour faire une petite pub avec la sortie ce mois-ci du dernier numero d'ISRAELMAGAZINE ou figure un extraordinaire (je pese mes mots) article du...."Frenchie in the holy land"...moi-meme quoi.
Un condensé amelioré de ce" blog de guerre" entretenu pendant ce dernier mois.

Image Hosted by ImageShack.us


J'ai souvent eu l'occasion de vanter les qualités de ce magazine qui a fait une longue route depuis sa céation il ya quelques années.
Grace au savoir faire de l'inégalable Andre Darmon,le Don Corleone d'Ashdod; ce mensuel propose a ses lecteurs francophiles de connaitre le vrai visage d' Israel tel que nous y vivons aujourd'hui.Sans parti pris politique trop marqué et offrant une interressante synthese de ce qui se fait mieux au proche orient tout en gardant un aspect divertissant.(c'est assez comme ca Andre?....),

Pas la peine donc de se priver...
A dévorer impérativement dans tous les bons kiosques pres de chez vous.

12 commentaires:

ravind said...

allons boire ce creme

SCARLET said...

Alain> petit rappel:le dimanche 6 Août dans un des commentaires concernant ton post intitulé "Couscous Roquettes",j'ai parlé de ton article sur Israel Magazine,en termes élogieux.Je n'ai lu aucune réaction,il semble être passé inaperçu au milieu des autres commentaires,au vitriol ceux-là.
Etant de nature discrète et pas du tout belliqueuse,j'ai pensé que mon avis n'intéressait personne et préféré consulter ton blog sans y participer.
Et puis ton post d'aujourd'hui me fait réagir,puisque j'en avais parlé en avant-première.

P.S. " en suspens " serait plus correct que "en suspend",même si l'origine est la même (latin.suspensus-suspendu=qui est en suspens)...pardon de te reprendre,c'est sans arrière-pensée,mais cela me démangeait...
et j'ajoute une prière particulière pour que la PAIX s'installe définitivement dans notre belle et douce Terre !!!

Alain said...

Ravind > j'arrive

Scarlet > J'avais lu ton commentaire il ya quelques jours sans te repondre a tort.
Merci pour tes encouragements et aussi pour la correction mais l'on trouve egalement suspend avec un "d".Presque certain...

Mais ce n'est pas une raison pour suspendre notre dialogue !

SCARLET said...

Bien joué !!!

A plus tard ....

lu sur le net... said...

A Haïfa, le docteur Nasrallah soigne les blessures de roquettes


Le Dr Haitam Nasrallah opère dans un hôpital de Haïfa...


http://www.ynetnews.com/articles/0,..

Yediot Aharonot, 26 juillet 2006



A l’hôpital Rambam, à Haïfa, on s’adresse avec respect à Haitam Nasrallah, 28 ans. Le docteur Nasrallah, jeune et bel homme, a étudié médecine en Italie, et effectue actuellement son internat à Haïfa. Les autres médecins de l’hôpital lui prédisent un avenir brillant, malgré son nom encombrant.

Les soldats et patients qui remarquent pour la première fois le badge du jeune médecin le regardent d’abord avec curiosité et même soupçon. Ils se sont rués à l’hôpital à cause des roquettes de Hassan Nasrallah, et voilà qu’un autre Nasrallah les attend dans la salle des urgences ? Mais le regard soupçonneux se transforme très vite en sourire et même en rire.

Le docteur Haitam Nasrallah est chrétien. Il habite Shfar’am [ville arabe proche de Haïfa] et compte épouser sa fiancée, elle aussi habitante de Shfar’am.

Il n’a aucune intention de changer de nom. "D’abord parce que c’est mon nom. Et puis, c’est celui-là, à Beyrouth, qui devrait changer de nom. Pourquoi moi ? Moi et ma famille portons fièrement ce nom depuis des générations. Il signifie ‘gardien de Dieu’. Je n’ai aucun problème avec ça, sauf pour ce qui est de ces tremblements (produits par les roquettes)."

Alors que Nasrallah regarde la télévision avec ses collègues médecins et spécialistes, et que le leader du Hezbollah apparaît à l’écran, "Yalla (‘allez’), parle à ton cousin et dis-lui d’arrêter ces missiles", plaisante un collègue.

L’un de ses patients sort de l’hôpital, il s’approche du médecin et lui dit : "Tu peux en être sûr, je n’oublierai jamais ton nom.." "Bien sûr, j’espère qu’ils me connaissent par mon travail et pas seulement à cause de mon nom", explique Nasrallah.

"Je soigne quiconque arrive à Rambam, sans considération d’origine, de religion ou de nationalité. Je suis israélien et j’habite Israël. J’en suis fier comme je suis fier des relations extraordinaires qui règnent à l’hôpital entre tout le staff, avec les patients, sans rapport avec la race ou la nationalité", dit-il.

Comme Haitam Nasrallah, plusieurs dizaines de médecins arabes travaillent à Rambam, musulmans, chrétiens et druzes. L’un de ses collègues, le docteur Hani Bahous, 47 ans, espère que la paix au Moyen-Orient adviendra bientôt et que de bonnes relations s’établiront entre tous les peuples, comme celles qui règnent à l’hôpital Rambam et à Haïfa en général.

Alors que nous nous entretenons avec le docteur Nasrallah, les sirènes d’alerte retentissent encore une fois sur Haïfa. Après un certain nombre de regards insistants, il sourit : "OK, OK, je l’appelle et je lui dis d’arrêter."

ravind said...

ne vient pas c est moi qui irrait dans ce beau pays qui est le tiend
de eliat aiifa ou tel avive a
jerusaleme je veux venir te voir!!!!
je porterais le café créme et je vous aimes tous toi tes minos et ta compagne
one love
l indien

Boris said...

"Entretien avec le Diable"... c'est franchement triste. C'est un peu comme tes commentaires, Alain, où tu rabaisses le chef de tes ennemis à un animal (cochon, ..). Je suis sidéré de la haine que tu développes. Penses-tu que la haine soit la solution ?

Anonymous said...

Boris >> dis moi que tu dis ca pour plaisanter... aller dis le moi...
Je peux pas croire que tu sois à ce point de mauvaise foi...
Ce Nasrallah n'est pas seulement l'ennemi d'Alain, ou d'Israël, ou du peuple juif, il est l'ennemi de l'Homme qui précaunise violence et tuerie au nom d'une guerre "sainte", d'une conquete du monde...

Essaye de t'ouvrir les yeux...
Soit un peu objectif au lieu de t'aveugler dans la contradiction parce que ca fait bien de pas être d'accord...

On verra ce que tu dira qdd les islamistes de France voudront convertir tous les chrétiens / Laïc... sous peine de mort...
Car c'est leur but il ne faut pas l'oublier...
C'est ca le djiad... c'est à ca que tu aspires?
C'est islamiste sont le veritable danger pour l'humanité, pas les israëlien ou Tsaal qui ne font que se battre pour survivire...

Tu me fais vraiment pitié...

AL

Boris said...

"Ce Nasrallah n'est pas seulement l'ennemi d'Alain, ou d'Israël, ou du peuple juif, il est l'ennemi de l'Homme qui précaunise violence et tuerie au nom d'une guerre "sainte", d'une conquete du monde..."

Tu ne crois pas que tu exagères un peu quand même ? Tu ne l'as pas comparé à Hitler, mais on sent que tu n'en es pas loin.

Antoine said...

... L'ennemi n'est pas Nasrallah ... ce n'est qu'un agent de l'ennemi ... Chacun sait que le véritable ennemi se trouve au chaud dans un palais de Téhéran, dictant aux Pasdarans ce qu'ils souhaitent entendre et refusant d'amender les propos de Mahmoud ... l'ennemi, c'est Ali khamenei, Guide suprême de la Révolution...

Sa véritable motivation à lui, c'est éviter que son régime ne s'éfface un eu plus. Mais ses motivations sont traduites en "guerre sainte", pour faire référence au Coran ...

Néanmoins, je ne pense pas qu'il se trompe tellement: quelqu'un qui se justifie par une guerre sainte destinée à massacrer des infidèles menace l'humanité entière ... Il n'y a juste que le nom qu'il faut remplacer...
Quand on entend quelqu'un comme Nasrallah, on ne peut que constater qu'une guerre contre le terrorisme est utile (si elle était menée correctement et SANS un Paul Bremer^^)

steph said...

ah ce boris il dit toujours autant de conneries...
Quand il ne sait plus quoi dire il post sur un autre article.
Tu m as oublié boris ? moi c'est steph l israelien qui habite au Carmiel et qui a des voisins arabes !

Anonymous said...

Merci pour ce blog, et pour ces informations.

-----------------------------------

Sécurité Maison