LES RÉFUGIÉS DE GALILÉE




09H50,De retour sur la frontiere.

Le week-end nous sommes déscendus pour le week-end un peu plus au sud ,histoire de fuir un peu les bombardements et redonner aux enfants un semblant de quotidien. .Il suffit de rouler quelques 20 kilometres et nous voici deja dans un autre pays;sans explosions,sans stress.De Eilat a Tel-aviv le peuple d'Israel vit presque comme si de rien etait.Loin des yeux et des oreilles....
Et puis dans la soirée nous sommes remontés vers le front,pas convaincus, pas bien surs .Revenir a la maison pour se réorganiser ,rassembler quelques affaires ,si necessaire.On va voir comment ca se passe,un petit saut au boulot pour avoir la conscience tranquille. Si ca empire ,je prend les enfants et on s'éloigne...faut pas exagerer non plus...Je pense a tous les potes qui propose de nous heberger,meme ceux en France ...c'est bon d'avoir de vrais amis.
Bizarre ce sentiment;abandonner sa maison sans savoir quand on va revenir...ah faut pas que j'oublie les nounours..Etrange atmosphere a la frontiere nord..Vidée d'une grande partie de la population ..calme effrayant un peu comme avant le pire.Cette nuit a eté la plus violente au Liban.On s'inquiete des réactions possibles.
J'ai des problemes de conscience. Ai-je le droit de laisser mes enfants dans les abris?
La reponse est NON.
Pas la peine de gamberger, pas la peine de jouer au heros.

je vous laisse ,ca vient de retomber a une centaine de metres,et puis sur Haifa ( photo),encore; nombreuses victimes semble-t-il. Grave,tres grave meme.

A suivre...

12 commentaires:

Anonymous said...

Tu as raison priorité aux enfants!

Anonymous said...

Courrage à toi moi qui suis non juif je vous soutiens. Ici en france il ya beaucoup de desinformation mais il y a du progres Chirac vient enfin de rejeter la responsabilite sur le hezbolah.

Anonymous said...

je vous laisse ,ca vient de retomber a une centaine de metres,et puis sur Haifa.....

dommage !! la prochaine fois j'espère qu'ils viseront plus juste !!! tiens un peu de lecture à emporter dans ce qui te sert de trou à rats ! voleur de terre ! colonialiste !

------------------
Pensant au génocide des juifs, Maxime Rodinson remarque fort justement que "le fait d’être victime de pratiques vraiment ignobles n’a jamais prémuni personne contre un engagement dans des actions tout à fait analogues".

Israel et l'afrique du sud :


Israël ressemble encore plus que ça à l'Afrique du Sud : les palestiniens de la Bande de Gaza ou de Cisjordanie travaillent en Israël mais n'ont pas le droit d'y résider ! Comme les Noirs des bantoustans en afrique du sud, de plus les "non juifs" n'ont pas le droit d'acheter de terrains (préalablement spoliés dans le sang au palestiniens) ou d'accéder à la propriété, enfin en israël vos droits juridiques, de santé, ou de vote, dépendent du fait que vous soyez ou non JUIF !
Waaa quel belle démocratie !!
Ainsi, les lois et les droits, les protections et le droit à l'emploi ou la propriété n'appartiennent qu'aux juifs. La citoyenneté ou la nationalité "israélienne" s'appliquent strictement aux juifs dans toutes les acceptions spécifiques à leur signification et leur domaine.

En 1920 Les kibbutzim existaient essentiellement sur des terres palestiniennes confisquées. Les non-juifs ne pouvaient en être membres. Si des "travailleurs temporaires" chrétiens ont des relations avec des femmes juives, ils sont forcés de se convertir au judaïsme pour pouvoir être membres d'un kibbutz. Shahak raconte " Les candidats chrétiens à l'intégration par leur conversion dans un kibbutz doivent promettre de cracher dorénavant lorsqu 'ils passeront devant une église ou une croix.

Aujourd'hui, environ 93 % de la terre qu'on appelle l'Etat d'Israèl est administrée par le Fonds national juif avec les règles suivantes pour avoir le droit de vivre sur une terre, de la louer ou d'y travailler, il vous faut prouver que vous avez au moins trois générations de descendance maternelle juive.


La définition d'un juif étant entièrement fondée sur le diktat religieux orthodoxe, avoir " des générations de descendance maternelle juive " est la condition préalable pour bénéficier légalement du droit à la propriété, à l'emploi ou à une protection. Il n'existe pas d'exemple plus cristallin de lois et procédures racistes

D'ailleurs Israël et l'Afrique du Sud entretenaient des rapports particuliers.
Voici quelques résolutions votées par l'ONU :
- La résolution 3379 du 10 novembre 1975 assimile le sionisme à " une forme de racisme et de discrimination raciale "

- La résolution 3151 en 73 condamne " l'alliance impie entre le fascisme sud-africain et l'impérialisme israëlien "

- La résolution 3324 en 74 " condamne le renforcement des relations politiques, économiques, militaires et autres " entre Israël et l'Afrique du Sud.
Voici la résolution 77 adoptée par l'O.U.A. (O.N.U. Africaine) en 75 : " Le régime raciste en Palestine et les régimes racistes au Zimbabwé et en afrique du sud ont une même origine impérialiste, possèdent les mêmes structures racistes, et sont liés organiquement dans une politique commune d'atteinte délibérée à la dignité et à l'intégrité de la personne humaine. "

Si l’apartheid était le problème en Afrique du Sud, pourquoi est-ce une solution en Israël/Palestine ?

Ce qui est marrant c'est qu'a Paris, il y a quelques jours, ont à baptiser en grande pompe (mais sans trop de pub) une rue "Théodor Herzl" dans le 3ème, du nom de célèbre idéologue du sionisme !!! Delanoé a t'il seulement lu ces écrits ?

Alon Liel, ancien ambassadeur d’Israël en Afrique du Sud, qui dirigea le département Afrique du Sud au ministère israélien des Affaires étrangères dans les années 1980, estime que ce processus d'interdépendance (Israël, Afrique du sud) amena la haute direction israélienne en matière de sécurité, à la conviction intime que l’Etat juif n’aurait pas survécu sans sa relation avec les Afrikaners.

« C’est nous qui avons créé l’industrie militaire sud-africaine », estime Liel. « Ils nous ont aidé à développer une vaste gamme de techniques militaires, parce qu’ils avaient beaucoup d’argent. Notre mode de travail habituel, c’était que nous apportions le know-how, et eux le capital. Après 1976, c’est une véritable histoire d’amour qui a commencé entre nos directions militaires et nos armées respectives ».

« Nous avons été impliqués dans la guerre de l’Angola, comme conseillers de l’armée sud-africaine. Nous avions des officiers israéliens sur place. La relation était très étroite ».

Et tandis que les manufactures d’Etat israéliennes produisaient du matériel de guerre pour l’Afrique du Sud, le kibboutz Beit Alfa se diversifia de manière rentable, en produisant des véhicules anti-émeutes, destinés à la répression des manifestants noirs dans les bidonvilles2.

Percy Yutar (juif sioniste), procureur qui avait requis contre Nelson MANDELA, qu’il accusait de sabotage et conspiration,et qu’il fit condamner à la réclusion perpétuelle en 1964 poursuivit ensuite une belle carrière sous le régime de l’apartheid : procureur général de l’Etat « libre » d’Orange, puis de la province du Transvaal, et il fut également élu président de la plus grande synagogue orthodoxe de Johannesbourg. Dans l’establishment juif du pays, on louait volontiers son apport à la Fédération Sioniste et le Jewish Board of Deputies (équivalent sud-africain du CRIF, NDR)

Israël qui ne demandait pas de visa aux ressortissant de l'A.S, fut le seul à reconnaître la création, par l’Afrique du Sud, du bantoustan du Bophuthatswana, et à l’y laisser ouvrir une « ambassade ».
De plus lors du boycotte international, israël fût l'un des rares pays (la suisse,"business is business" l'angleterre "ancienne colonie de l'A.S, et israël "??") à ne pas avoir pas jelé ses relations.

SIONISME ET FASCISME

L'histoire du sionisme - en grande partie dissimulée - est sordide.

Mussolini fournit aux escadrons du mouvement de jeunesse des sionistes révisionnistes, le Betar, des chemises noires pour rivaliser avec ses propres bandes fascistes. Lorsque Menachem Begin devint le dirigeant du Betar, il préféra les chemises brunes des bandes de Hitler, un uniforme que Begin et les membres du Betar portaient dans tous leurs meetings et rassemblements - au cours desquels ils s'accueillaient, ouvraient et clôturaient leurs réunions par le salut fasciste.

Simon Petilura était un fasciste ukrainien qui dirigea personnellement 897 pogroms particuliers qui aboutirent à la mort de 28 000 juifs. Jabotinsky négocia une alliance avec Petilura, proposant qu'une force de police juive accompagne les forces de Petilura dans le combat contre-révolutionnaire contre l'Armée rouge et la révolution bolchevique - ce qui signifiait assassiner les paysans, les ouvriers et les intellectuels partisans de la révolution.


COLLABORATION AVEC LES NAZIS

Cette stratégie d'enrôlement des ennemis virulents des juifs en Europe, et d'alignement sur les mouvements et régimes les plus pervers pour patronner financièrement et militairement une colonie sioniste en Palestine, n'excluait pas les nazis.

La Fédération sioniste d'Allemagne envoya un mémorandum de soutien au parti nazi le 21juin 1933. La Fédération y notait " ... Une renaissance de la vie nationale telle que celle qui se produit dans la vie de l'Allemagne.., doit également se produire dans le groupe national juif. A partir de la fondation du nouvel Etat (nazi) qui a établi le principe de la race, nous souhaitons insérer notre communauté dans l'ensemble de cette strucure de façon à ce que pour nous aussi, dans la sphère qui nous est assignée, une activité fructueuse pour la mère patrie soit possible... " (81).

Loin de dénoncer cette politique, le congrès de l'Organisation sioniste mondiale en 1933 repoussa une résolution appelant à l'action contre Hitler, par un vote de 240 contre 43.

Au moment même où se tenait ce congrès, Hitler annonçait la conclusion d'un accord commercial avec la Banque anglo-palestinienne de l'Organisation sioniste mondiale, qui rompait ainsi le boycott du régime nazi par les juifs à une époque où l'économie allemande était extrêmement vulnérable. On était en plein coeur de la grande dépression et les gens poussaient des brouettes de deutschmarks sans valeur. L'Organisation sioniste mondiale rompit le boycott juif et devint l'un des principaux distributeurs des marchandises nazies dans tout le Moyen-Orient et en Europe du Nord. Ils établirent le Ha'avara, qui était une banque en Palestine ayant pour but de recevoir l'argent de la bourgeoisie juive allemande, avec lequel les marchandises nazies étaient achetées en quantité substantielle.


L'ACCOLADE AUX NAZIS

Par voie de conséquence, les sionistes firent venir en Palestine le baron von Mildenstein du Service de Sécurité S.S. pour une visite de six mois de soutien au sionisme. Cette visite aboutit à un rapport en douze chapitres de Joseph Goebbels, ministre de la Propagande de Hitler, dans DerAngriff (L'Assaut) en 1934, rapport louangeur pour le sionisme. Goebbels commanda un médaillon frappé d'un côté avec la swastika et de l'autre avec l'étoile de David sioniste.

En mai 1935, Reinhardt Heydrich, chef du Service de Sécurité S.S., écrivit un article dans lequel il séparait les juifs en "deux catégories". Les juifs qu'il aimait étaient les sionistes " Nos bons voeux et notre bonne volonté leurs sont acquis. " (82).

En 1937, la milice ouvrière "socialiste" sioniste, la Haganah (fondée par Jabotinsky) envoya un agent (Feivel Polkes) à Berlin, offrant d'espionner au compte du Service de Sécurité S.S. en échange du déblocage de richesses juives pour la colonisation sioniste. Adolf Eichmann fut invité en Palestine par les soins de la Haganah.
Feivel Polkes informa Eichmann " Les cercles nationalistes juifs sont très satisfaits de la politique radicale de l'Allemagne, car la population juive en Palestine sera de ce fait tellement accrue que dans un futur proche les juifs pourraient compter sur une supériorité numérique face aux Arabes. " (83).

La liste des actes de collaboration des sionistes avec les nazis est longue. Qu'est-ce qui peut expliquer cette volonté incroyable des dirigeants sionistes de trahir les juifs d'Europe ? Tout le raisonnement avancé par ses défenseurs pour justifier l'Etat d'Israèl était qu'il a été conçu comme un refuge pour les juifs persécutés.

Les sionistes, en fait, considéraient tout effort pour sauver les juifs d'Europe non comme l'accomplissement de leur objectif politique mais comme une menace pour leur mouvement tout entier. Si les juifs d'Europe étaient sauvés, ils voudraient aller ailleurs et l'opération de secours n'aurait rien à voir avec le projet sioniste de conquête de la Palestine.

Anonymous said...

Quelle ignominie ce commentaire... Tant de haine, c'est effrayant, méprisable, impardonnable.
Célia

David said...

Le pire, c'est que cet utilisateur anonyme (!) semble croire à tout ce tissu de Conner.e !! Comme quoi, les propagandiste de la betise et de la haine ont encore de beau jour devant eux ... Heureusement qu'Israel vieille au grain !!

Sébastien said...

Alain, ce commentaire serait peut-être à effacer... ?

Anonymous said...

Ce n'est pas un utilisateur anonyme ,c'est thierry meyssan!

jacky

Florian said...

il n'a meme pas les couilles de signer!!
Quel courage!!

Alain said...

SEB> Je compte laisser un peu encore ce commentaire;il est important de lire aussi des sauvageries de la sorte.

DAVID> merci pour ta fidelite et ton soutien.

JACKY> c'est qui ?

FLORIAN> Ou un gros lache ou bien il a du mal avec les commentaires sur Blogger...

rachel said...

Je crois malheureusement qu'il n'est pas le seul... victime de désinnformation, de remodelage de l'histoire, je te plains toi "anonyme" aux commentaires terrifiants de bêtises ...

Antoine said...

j'ai le droit de répondre? Tant pis, je joue au vieux c** qui se prend au jeu^^

--> Israël ne ressemble pas à l'Afrique du Sud. Pourquoi? Parce que premièrement, le système de l'apartheid est basé sur le critère infondé de la "race". Parce que le système s'exerçait contre des CITOYENS Noirs, Asiatiques et Métis, tandis qu'en israël, il me semble que les Cisjordaniens et les gazaouites ne sont PAS citoyens ...
Pour ce qui est de la citoyenneté ... elle ne s'applique pas qu'aux juifs ... Qui peut me rappeller le pourcentage d'Arabes israéliens, et globalement de non-juifs ayant la citoyenneté? A priori, sûrement pas cet utilisateur anonyme.

--> Selon le même "Anonyme", les termes "voleur de terre" et "colonialiste" s'expliquerait en partie par son exemple de kibbutz des années 1920... On devrait lui dire que c'était il y a plus de 80 ans...
Pour ce qui est des conditions du Fonds National Juif, il faut se référer aux fondements de l'Etat d'israël et même au simple nom de l'organisation... Quelle utilité d'avoir un Etat d'Israël, s'il n'y a pas de majorité juive? Et comment prouver que l'on est juif, si ce n'est par la famille?
Je rappelle aussi que lorsque l'on parle de "la condition préalable pour bénéficier légalement du droit à la propriété, à l'emploi ou à une protection", il faut préciser où et pour qui ... Parce que sinon, cela voudrait dire que les 15% d'Arabes israéliens vivraient dans l'illégalité la plus parfaite.


--> Les diverses résolutions parlent peut être de racisme et de discriminations, mais l'ONU reconnait Israël (et donc lui donne une légitimité). Et les résolutions de l'ONU condamnant Israël n'émanent pas de TOUTE la communauté internationale... Juste de 21 Etats arabes, aidés par leurs alliés et le bloc politique des non-alignés...

Ensuite ... L'OUA peut-elle se permettre de parler d'Israël? Depuis quand c'est en Afrique? Sans oublier que en Afrique du Sud et dans feu la Rhodésie du Sud, le système s'attaquait à des citoyens pour les priver de nationalité, et ceci au sein d'un même territoire. Dire que les systèmes d'apartheid en Afrique et Israël sont semblables, c'est comme dire que la Cisjordanie et la Bande de Gaza font partie de l'Etat hébreu...

--> Si l'apartheid était un problème en Afrique, cela est effectivement une solution en Israël. Pourquoi? Parce que: en Afrique du Sud, la population ne menaçait pas l'intégrité de l'Etat, elle demandait des droits au SEIN de celui-ci. Mais les Palestiniens, eux, selon leur gouvernement démocratiquement élu, veulent la DESTRUCTION de l'Etat d'Israël ... Ce n'est pas la même chose.

--> Quelqu'un peut me dire où est le problème pour Israël d'avoir eu des relations avec les Afrikaners? mmmh? Il me semble que si l'Afrique du Sud n'avait pas eu d'experts israéliens pour contrer l'Angola et le Mozambique, le pays ne figurerait pas au niveau de "pays africain le plus industrialisé" ... Ce serait devenu une sorte de territoire sous-développé et vivant sous perfusion financière... Alors certes, le but n'était pas honorable, mais il faut dire qu'après 1990 cela a été d'un grand secours pour Pretoria ... Pour plus de détail, je vous invite à relire l'histoire de l'Afrique du Sud... Ah! J'oubliais: pas de guillements à LIBRE dans "Etat Libre d'Orange"... ce territoire s'appelle comme cela depuis 1854, et il continue à être appelé ainsi (Oranje Vrystaat; Free State Orange)... Et même officiellement, puisque c'est une Province ...

--> Le soutient au Parti National-Socialiste est une sorte de demande de protection. Des intelligents avaient compris les noires idées d'Hitler, et en proposant la création d'un état juif, ils pensaient pouvoir échapper aux pogroms, expropriations et humiliations.
L'OSM avait elle aussi perçue l'intérêt de ne pas être trop en opposition avec Hitler, pour les juifs allemands, et savaient ce qu'un boycott prolongé signifierait: encore plus d'humiliations pour les juifs allemands, une situation désespérée des Allemands dits de souche, et une détérioration du climat géopolitique en Europe.

Pour la collaboration entre la Haganah et Berlin, il faut dire que même si elle est improbable, elle aurait de toute façon pris fin dans la Seconde Guerre Mondiale. Les régimes Arabes favorisaient Hitler, et les juifs se sont rangés du côté des alliés.

La fin du commentaire ommet des tas de détails.

--> Hitler était intéressé par les pétroles arabes, et s'est rapproché du Chah d'Iran (qui plus est, la Perse possédait une proximité avec 2 territoires, l'un britannique, l'Empire des Indes, l'autre sous influence britannique, la monarchie hachémite d'Iraq). Pendant ce temps, les Arabes de Palestine reprochaient au Royaume-Uni de laisser s'installer les Juifs, au détriment de la majorité arabe.

--> Avec ces élements, on comprends tout. Hitler table sur un soutient du monde arabe, ce même monde arabe qui avait permis la défaite d'un allié de l'Allemagne en 1914-1918, l'Empire ottoman. Il y avait donc une idée de revanche, et une idée stratégique: le pétrole, le renversement ou attaque des territoires britanniques ou sous influence (Empire des Indes, Koweït, Hadramaout, Palestine mandataire, Transjordanie, Iraq, Syrie, Liban, Egypte et donc canal de Suez,...)
Les Juifs, voyant que d'un côté les Arabes prennent le parti de l'Axe (sans le déclarer formellement), et que de l'autre il y a une opportunité d'amadouer et les Etats-Unis, et le Royaume-Uni, se rangent du côté des Alliés, et NON DE L'AXE. Et ils n'ont pas attendu le début de la guerre pour le faire... depuis le début ils étaient opposés à Hitler.

--> PS: l'espérance de viser plus juste, cela te révèle. Un bug de la nature, une tumeur de l'humanité.

--> Ainsi, ce ne sont pas les Juifs qui ont aidé Hitler afin de gonfler l'immigration vers Israël. La thèse de l'anonyme ne tient plus.

Antoine said...

PPS: je m'excuse pour les éventuelles fautes d'orthographe^^