CA NE FINIRA JAMAIS

Quelques jours sans écrire.Pas le coeur a vous parler des kassams a Sderot, des combats au nord liban,des attaques de Tsahal sur Gaza.Non pas la force de parler encore de guerre et de guerre.; trop de mauvaises nouvelles trop de gens qui souffrent, c'est fatiguant.

J'ai beau etre un infatiguable défenseur de la paix, du dialogue, de la cohabitation et tout et tout....il ya des jours ou je me demande si cela finira bien un de ces quatres ?

Y-a-t-il un chance de voir la paix ici; y-at-il un espoir de voir l'etat d'Israel vivre normalement au coté d'un peuple palestinien libre ?J'en doute..trop compliqué,trop le bordel.
Trop de fanatisme et trop de violence et trop de haine et trop de religion..c'est tout? beaucoup trop de trop.....

Non, je ne baisse pas les bras , simplement de la tristesse , celle que je lis dans le regard des habitants de Sderot venus se réfugier dans notre kibbutz le temps que l'orage passe.Une semaine,un mois,un an, cent ans?

Quand c'est pas au nord avec le hezbollah, c'est au sud avec le Hamas...on varie les plaisirs.

J'aimerais trouver le moyende parler d'Israel sans aborder tous ces sujets brulants et sanglants qui alimentent notre quotidien.
Pas encore trouver le moyen de faire comme si tout allait bien .

6 commentaires:

pascale said...

salut Alain,
petite forme je vois...
mais c'est pas une raison pour ne pas répondre quand tes "lecteurs" prennent de tes nouvelles quand même....:-)
continue , stp, à me parler d'Israel de ses joies ,de ses peines, de ses artistes, et de ton humeur : tout ca tellement en lien...
sans rancune

WILLIAM de marseille said...

SALUT ALAIN ! POUR ou CONTRE , c'est toujours un plaisir de te lire ,c'est ma pensée en tout cas , et peut etre celle de ma " collegue" PASCALE . Surtout continu ...

Alain said...

Mea culpa Pascale surtout que William et toi vous etes les vrais "piliers "de ce blog !
Merci,tout va bien malgre la situation.
Merci a vous.

Le Monde Diplomatique et Israel said...

A lire !
Un livre qui permet de mieux comprendre les évolutions de la relation entre la France et Israel.
Le Monde Diplomatique comme vous ne l'avez jamais lu ...

Anonymous said...

celle que je lis dans le regard des habitants de Sderot venus se réfugier dans notre kibbutz le temps que l'orage passe.Une semaine,un mois,un an, cent ans?.....Combien c'est touchant ce qui tu as écris et surtout pour le rgard dans les yeux de millions de palestiniens réfugiés à travers le monde depuis la Nakba..depuis 60 ans..bientot

Alain said...

C'est marrant ce besoin de comparer les malheurs des uns des autres.Ais-je deja mepriser la tristesse de refugies palestiniens?
Leur detresse justifie-t-elle tous les malheurs des autres? Il nous est donc interdire de compatir?