ISRAEL LIBERTIN

Image Hosted by ImageShack.us

Quand on parle d'Israel,on fait toujours attention (entre autres) a eviter de parler sexe ,cul...ou gros tétés.
La dimension religieuse et sacrée qui entoure la terre des juifs nous impose une sorte de respect souvent ridicule et assez faux-cul.
Surtout que la realité israelienne est assez différente et qu'en cinquante ans s'est ainsi develloppée une societé assez liberale voire parfois meme débauchée.
L'alyah russe ayant contribué pour beaucoup a cette evolution avec l'arrivée en force des boites de strip tease,des prostituées ,des massages et autes vices inavouables.

Donc en gros, l'Israel moderne est plutot coquine et c'est comme ca!
A l'image d'ailleurs du modele liberal américain ou européen.

Pourquoi tout ce fin préambule?

Pour annoncer l'ouverture a Tel-aviv du premier club echangiste:the"zionist swinger club".( ce n'est pas la peine de m'écrire,je ne connais pas l'adresse..)
Pour ceux qui ne savent pas encore de quoi il s'agit (bande d'hypocrites...) ;Voici une petite definition:
Un club échangiste est une boite de nuit assz glauque ou se rencontrent des couples de tous ages afin d'échanger affinités ,voir un peu plus.C'est ainsi que sous des boules a facettes (et pas a facettes) , aux millieu des canapés de velours se frottent et se refrottent des couples en chaleurs et des nymphomanes innassouvies.(je ne connais pas,on me l'a raconté..).

Paris est depuis une vingtaine d'années la capitale reconnue des ces clubs dits libertins.Rendez-vous célebre de la nuit parisienne, le 41 par ex, a vu défiler les plus grandes stars du show-biz,assoiffées de coquinage pervert.(Je ne savais pas ,on me l'a raconté)
Certains affirment que ces endroits sont le reflet d'une tres grande ouverture... d'esprit de certains couples a la recherche de nouvelles sensations face au danger de monotonie innérrante au mariage.
D'autres pensent qu'il s'agit tout simplement de vulgaires boites a partouzes pour gros obsédés.
Je dirais qu'il ya un peu des deux mais surtout de la deuxieme analyse .....

Voici donc la societé israelienne concernée.
D'apres mes sources (top secretes) ,le club n'a pas pignon sur rue et se trouve au coeur d'une zone plutot industrielle dans une sorte de hangar-loft amenagé pour l'occasion.
On y passe de la musique 80's et on y distribue en "aperitifs" des carottes et des navets(?).Ambiance hyper phallique a souhait.
Une piste de danse ansi que de suaves alcoves forment le décor.Atmosphere plutot "Orange mecanique" ou les convives vétus de blanc se deplacent dans une pénombre permanente.
A vrai dire cette invitation au libertinage n'est pas nouvelle en Israel et existe plus ou moins secretement depuis des années.Ce qui est nouveau c'est le "coming out "officiel, la mise a jour toute publique.

Israel grandit, change ,pour le meilleur ou le pire.Chaucun jugera.En tout cas , le reve de Ben-Gourion d'un pays comme tous les autres ou des filles de joies arpenteront les nuits de Tel-aviv est largement realisé .
Bien au dela de tout espérance...
A quand les plages nudistes et les films pornos Israeliens?
Ce n'est qu'une question de temps,sans doute.



J'ai mis une photo un peu "legere" en tete d'article, histoire de gonfler un peu l'audience du blog...on fait c'qu'on peut...

9 commentaires:

Mister Twils said...

Du cul du cul du cul !!

Merci pour ces infos intéressantes, heu, heu ... enfin, pour les autres ... ;)
Petite Question : Tu es boen sur qu'il n'y a pas "econre" de films porno Israéliens ?

Amitié, Mister Twils !!

ravind said...

petit malin bise

Alain said...

d'apres mes infos (toujours confidentielles)seules les jeunes femmes russes seraient pretent a tourner dans des films en Israel...

Mister Twils said...

C'est comme pour le fois gras et le cochon ... On veut bien en consommer mais faut pas en produire sur la terre d'Israël ... Ah la la, on n'est vraiment plus à une contradiction près !! ;))

Anonymous said...

Merci a toi pour ces info , il etait temps que quelqu un ose le dire...he oui israel est cmme partout, mais peut etre en plus faux cul.n oublions pas la plage de tel barouh assez frequente par les religieux..(on me l a dit aussi).......enfin tout n est que mascarade et cinema

la louve

Anonymous said...

pkoi vs avez besooin de difuser ca au yeux de tous

Anonymous said...

parceque il n'y a rien de sale ni de pervers.
c'est un peu comme faire l'amour au travers d'un drap. trés hype comme tendance.
on nique mais on ferme les yeux.
on touche mais pas avec la bouche.
allez, poussez un bon coup.
un p'tit feuj de paname (qui fréquente tellement ce genre d'endroit de débauche, qu'il va bientôt en ouvrir un plus que classe) vous salut.

Anonymous said...

il est ou ce club s'il vous plait?
Il y en a d'autre a Tel Aviv?
Merci

Anonymous said...

Que de clichés sur les libertins ! Que d'amalgames ! Et que vient faire la référence au naturisme dans ce blog (c'est pas parce qu'on est nu qu'on est dans une démarche sexuelle, au contraire la femme habillée de manière provocante ou l'homme bombant les muscles sont infiniment plus sexualisés que des naturistes, ... ) ? Non être échangiste ou libertin ce n'est pas une paraphilie, oui c'est une manière de vivre sa sexualité, oui de très nombreux couples apprécient à un moment ponctuel de leur vie ou sur des périodes plus longues de voir d'autres couples, de s'ébattre aux yeux d'autres couples, à côté d'autres couples, ou même avec d'autres couples, et c'est statistiquement autant les dames que les messieurs qui souhaitent s'y rendre dans ces clubs ou tout simplement organiser cela entre soi, sans club, car ce n'est pas un commerce du vice. Le vice et la misère ce sont les très nombreuses âmes perdues qui vont se taper plus ou moins clandestinement des prostitué(e)s y compris dans les rue de Tel Aviv, le nombre encore plus grand d'hypocrites qui trompent bourgeoisement leur conjoint avec une ou un amant trouvé au gré de leur amour et de leur couple chancelant, ou les jeunes adultes frustrés qui se masturbent plus ou moins honteusement devant leur écran et les professionnelles du pornos, terribles solitudes et terribles sexualités mal vécues. Et oui il y a aussi des femmes qui s'y rendent seules dans ces lieux libertins, femmes de tous âges et de toutes conformation et de tous milieux sociaux, parce que comme l'armée le libertinage c'est peut être le dernier milieu ou les milieux sociaux se mélangent sans la barrière de l'argent (donc pas plus de stars du show biz - quel cliché - que d'employés, de fonctionnaires, d'anonymes qui ne souhaitent que rester anonymes), et que comme les hommes ces femmes peuvent avoir l'envie d'assumer leur désir du moment avec des personnes libres de corps et d'esprit, comme elles, et d'éviter à tout prix la fréquentation des hommes collants et agressifs ou au contraires maladroits et submergés par l'angoisse d'aborder une personne du sexe opposé, et aussi éviter l'hypocrisie d'aller plus ou moins poisseusement et conventionnellement dragouiller avec le vague espoir de trouver le grand frisson sentimental dans des bars des boîtes de nuit ou des club de vacances. Paris n'a pas l'apanage de ces clubs libertin : presque toutes les villes de province en ont un ou plusieurs, et ailleurs le Royaume-Uni, les Etats-Unis (essentiellement des soirées privées, plus de 5 à 10 par semaine, mais pas que), mais aussi beaucoup de villes en Italie (même Rome !), en Espagne, dans les pays scandinaves, en Allemagne, au Luxembourg, en Suisse, aux Pays-Bas, en Belgique, au Portugal, en Grèce, en Australie, en Afrique du Sud, au Chili, en Argentine, au Brésil, etc. etc. Laissez les gens vivre leur sexualité, ils ne cherchent à vous convertir ni à modifier la votre, ils sont simplement peut-être plus détachés que vous des carcans culturels qui emprisonnent nos vies.