YOM HASHOAH

Parmi ces cris de douleurs, au milieu de ces corps entassés,
Jacob n'arrive pas a dormir.
Il s'aproche de cette fenetre embuée, dehors il fait glacial.
La lune brille de tous ses feux.Les voluptes de fumée du four crématoire la couvrent en partie; l'habillant ainsi d'un voile si élégant.
Horreur et beauté se dit-il...mais il lui en veut, comme il en veut au soleil ,aux arbres, au ciel et aux oiseaux.Ils n'ont rien fait pour sauver les siens.
Son regard s'atarde sur son propre doigt ;tremblotant il dessine sur le carreau un triangle, puis un autre et forme une etoile....il songe a l'univers, a l'absolu, a la mort si proche...il aimerait se tourner vers Dieu également et lui adresser un dernier Shema israel, mais ses levres le font trop souffrir.Les mots resteront a l'interieur.L'eternel saura les entendre.
Jacob a faim, soif, froid...ne sait plus vraiment.

Une larme coule sur sa joue osseuse...telle une goutte d'acide, violente brulure.

La douleur est intense pourtant il esquisse un dernier sourire...il pense soudain a ces milliers d'hommes et de femmes qui peut-etre dans vingt ans ou dans soixante ans s'arréteront un instant pour penser a lui et a ses camarades de souffrance;pour communier a travers le temps et l'espace...
Pour se souvenir et ne jamais oublier.
Pour que cela ne recommence jamais,
Pour que Jacob ne soit pas mort pour rien...

JOUR DU SOUVENIR EN ISRAEL ,SOUVENONS NOUS:




2 commentaires:

Anonymous said...

Souvenons-nous et transmettons. C'est un beau texte que tu as écrit.
Chavoua tov !

613camp said...

tres beau textes et tres bn blog trouve au hasard des pages internet...
Courage et bonne continuation
Tel Haï et Am Israël Hai