LA ONZIEME PLAIE...



Il a essayé de me feinter...

Il était la  en bout de table, la gueule dans le plâtre et l'oeil toujours aussi glauque.

Le gefilte fish a tenté de me séduire, oubliant qui je suis et d'ou je viens....Je tremble en pensant au regard de Mamie Rachel, seule detentrice de la recette originale des fritadas d'Istanbul, me suppliant de ne pas m'approcher de cette carpe gluante

Alors, je l'ai tout simplement ignoré, pas un regard, meme pas fait attention à sa ridicule casquette orange, ce petit bout de carotte, posé négligemment sans finesse aucune

Pour me tromper et me séduire, il m'a d'abord envoyé des danseuses; les knedelach. Boulettes de matsa, blanches sans gout et sans saveur cuites dans un jus à la saveur de poulet délavé. C'est léger comme un parpin et excitant comme de la mie de pain.

Oui je sais pertinemment que des milliers de personnes en raffolent et se trémoussent comme des carpes a la simple vue de ce met trépident. A la manière des petits américains pubéreux de Brooklyn s'exclamant :"Oh gash,this is so goood!"

Allez , je l'avoue j'ai gouté. Pas si infecte. On y rajouterait une petite sauce tomate, des épices, du piment et un peu de coriandre; ca pourrait meme etre bon.

Ya pas comme la cuisine polonaise pour faire une bonne dépression....
Je crois que meme dans le Sinai, Moise et ses potes n'ont pas souffert autant....
On aurait pu également rajouter le gefilte fish comme plaie supplémentaire...afin d'achever les égyptiens.

Pour me rattraper j'ai décidé de preparer aujourd'hui une épaule d'agneau accompagnée d'un bourgoul a la turque et de poivrons farcis. Fritadas (de mamie), ouevos, minas, boulettes aussi au programme.

Seder ou pas seder, je nous fais une grande bouffe, haute en couleurs. On ne peut pas souffrir indéfiniment....

A tous les lecteurs  Ashké de ce blog, d'origine polonaise, russe, allemande, etc, etc...je veux vous adresser ce message: Je vous aime, vous respecte...vous avez contribué énormément à la science, la littérature et l'art...mais, par pitié, arrêtez de cuisiner !


Hag Sameach

5 commentaires:

Mister Twils said...

Quoi qu'il en soit, dans le Guefitefish, y'a pas d'huile ... GLOUGLOUGLOUGLOUGLOUGLOUGLOU ... OUF !! ;)

Pessah Sameah !!

Zag said...

As-tu déjà goûté à la poutine?

J.C said...

A propos gefilte-fish; la matza n'a pas de gout non plus ni le KARPAS ni les pommes de terre salées ni le MARROR, le SEDER simbolise le dénoument de l'éxode et l'abandonne de biens et plaisirs d'une vie loin de ses reves et idéos,la carpe est le poisson du pauvre au gout vaseu,mange la afin de te souvenir qui tu es,quel est ton vrai desstin,mange les herbes amères et le karpas sans gout pour ne pas sombrer dans l'orgie HAMINADOS que le marror te fasse couler des larmes,ainsi peut-etre sortiras tu d'Egypte vers une terre promise.
ton père spirituel.

Sébastien said...

Pfff... T'as rien compris Alain. Le Gefiltefish c'est délicieux, tout comme les knedelers dans un bon bouillon... Allez, l'an prochain je t'invite chez moi ;-)

François Brutsch said...

La variante londonienne est frite, ça change évidemment tout...