FORGIVENESS, LE FILM


Forgiveness est un film qui fait sensation.

Programmé a l'ouverture du tout prochain festival du film Israelien a Paris, il sucite déja de nombreuses contreverses.L'ambassade d'Israel ayant tout simplement menacer de boycotter le festival si le film etait maintenu.

Quelles sont les raisons de ce courroux ? le film serait par trop pro-palestinien..trop a gauche...
Forgiveness est l'histoire d'un soldat juif americain engagé dans Tsahal qui va vivre un parcours douloureux ,un passage dans un hopital psychiatrique bati sur un ancien village palestinien rasé par l'armée israelienne quelques 5o ans auparavant.Fantomes et douleurs; souffrance et culpabilité au programme et en message subliminal.

Le film est sans conteste plutot à gauche (son realisateur n'est autre que Udi Aloni, fils de Shulamit Aloni fondatrice de Meretz) et n'est pas tendre envers la politique israelienne.Pourquoi le serait-il?
Cri de douleur balancé sur la place publique, autocritique impitoyable ; la richesse des artistes israeliens n'est elle pas justement de parler de ce qui fait mal; n'est-ce pas aussi le signe d'une vraie démocratie dépourvue de toute censure?
L'attitude de l'ambassade israelienne a Paris est regrettable .Cette peur d'une mauvaise propagande est pathétique; Laissons les artistes s'exprimer comme ils le souhaitent quitte a raviver des plaies nauséabondes ou réveler des vérités cachées , pas toujours reluisantes ; C'est un des roles de l'artiste, non?
Le film a de toute facon recu un acceuil chaleureux au festival de woodstock et semble en route pour un succes international.Bien évidemment ,tout ce boucan ne fait que servir les intérets de la production qui se réjouit d'un marketing si reussi !
LE TRAILER:



2 commentaires:

Byalpel said...

ouais mais c'est toujours ces films israéliens là qui sont montrés à paris, jamais ceux qui sont plutot tendance "droite" (si ca veut dire qqch)...

alors y'en a marre. par contre, le remake de west side story, ca va etre de la bombe (ah ah)...

Alain said...

Film de gauche, film de droite ..c'est vrai que c'est un peu reducteur.
J'ai pu voir westbank story il ya quelques jours.Tres sympa mais tres court aussi (a peine dix minutes)