HAIFA EST UN EXEMPLE


Depuis pres de 10 ans que je réside en Israël, j'ai habité dans de nombreux endroits différents. Tel-Aviv, Hertzliya , Zichon Yaacov puis à la frontière nord ; me voici aujourd'hui à Haifa.
Durant toutes ces années, Haifa a toujours eu, pour moi, l'image d'une ville moribonde , balaganesque (le bordel, quoi), avec ses usines chimiques, et son absence de développement économique.
Haifa toujours derrière Tel-Aviv, la seule, la vraie. Une rivalité déséquilibrée, un peu comme Lyon et Paris, Marseille et Paris. Lyon, ville magnifique dans laquelle je n'ai jamais mis les pieds.(amis Lyonnais, je suis ouvert à toute invitation; amis marseillais, encore une saison à l'eau pour l'OM ?).
Et bien oui, je suis surpris. Il fait bon vivre à Haifa et je découvre un équilibre idéal au coeur de la société israélienne.

Le décor

Haifa est situé à la pointe du "finistère" israélien. A une heure de Tel-Aviv au sud et de la frontière Libanaise au nord. Haifa trône sur le mont Carmel, foret de pins peuplée de villages Druzes et de paysages provençaux à souhait .
Haifa, c'est un peu le San-Francisco du moyen-orient. Des montées et des descentes et encore des montées...et la mer d'où que l'on regarde.
Un emplacement idéal et de l'air en permanence. Pas l'asphyxie de Tel-Aviv
Et puis en haut, le centre du Carmel, animé et relaxe à la fois aux cotés de quartiers cossus, de monastères anciens et des jardins de Bahaï splendides et mystiques a la fois.

La vie

Haifa est une ville de 280 000 habitants.
En ce mois d'Aout sans missiles, les pubs sont bondés le soir, la ville brille de ses feux et la pulsion urbaine résonne à plein pot . Des jeunes partout , des glaciers qui font fortune et
des restos branchés où l'on fait la queue.
On passe d'un instant à l'autre, d'un quartier pittoresque et campagnard à un centre ville bruyant et coloré. Je ne sais pas pourquoi mais les gens sont ici moins énervés que dans le reste du pays . On découvre sur le mont Carmel, une classe sociale plutôt riche et des villas de rêve pour le prix d'un apart sur les Champs.

Les Plages

Du centre de Haifa à Magan Michael, 30 kilomètres plus bas, s'étendent les plus belles plages d'Israël; des criques , des plages désertes, des dunes, des falaises, Il y en a pour tous les goûts; ceux qui cherchent un bout de plage pour poser une serviette au milieu des Matcots (raquettes de plage en bois)et des bikinis comme pour ceux qui désirent un coin de paradis a l'écart du monde.
Une mer méditerranée couleur verte, agitée parfois, polluée aussi souvent mais toujours magique .
Amis touristes je vous le conseille.

La mixité

Et puis il y a cette intégration réussie. Des juifs, des russes (juifs et pas juifs) et surtout tous ces milliers d'arabes israéliens que l'on ne distingue même pas.
Des serveurs, des vendeuses, des jeunes dans la rue, des mamans a l'arrêt de bus; on n'y prête aucune intention. Le mélange est réussi; en apparence du moins. Mais cette apparence illustre également la modernité d'une certaine classe d'arabes israéliens bien intègrés dans une société moderne et capitaliste comme celle d'Israël.

Ils vivent comme les autres sans discrimination et sans violence. Haifa serait-il l' exemple d'une possible entente? ou un cas à part, crée de fait, par une histoire locale commune et ancestrale?

Mixité religieuse aussi. Pratiquants simples, religieux traditionnels et laïques se côtoient dans la douceur. Quand les plus pratiquants sortent de l'office du vendredi soir, les pubs commencent à se remplir. Tolérance et mélange absolu. C'est bon de voir cela.

Voila donc quelques impressions rapides et enthousiastes âpres deux mois ici.
Haifa est un joli compromis, pour ceux, qui comme moi, ont besoin de vivre dans une grande ville tout en étant proche de la nature.

On dit qu'aussi qu'à Haifa, il y a les plus beaux couchers de soleil du pays (photo); je vous laisse il faut que je file vérifier cela.

3 commentaires:

Maxence said...

Jolie article,
Ca me donne des envis de faire mon aliya là-bas ... même si je reste amoureux de Paris

Anonymous said...

merci pour ces belles impressions je te souhaite plein de joie dans ton coeur dans cette belle ville.

Anonymous said...

Merci pour ces infos! J'envisage de partir vivre en Israel d'ici juillet, et Tel AViv me semble trop "proche" de Paris dans l'esprit grande ville..Haifa serait elle un genre de havre de paix? Ya til moyen d'y travailler dans la musique, en tant que prof de chant ou chanteuse?
Merci d'avance et shana tova!